>@DAVID PLAS PHOTOGRAPHY
©DAVID PLAS PHOTOGRAPHY
  • Des prêts de la BEI, acheminés par l’intermédiaire de banques partenaires, vont contribuer à mobiliser près de 2 milliards d’EUR de financements en faveur de l’agriculture et de la bioéconomie.
  • Au moins 10 % d’un portefeuille de prêts d’un milliard d’EUR seront consacrés aux jeunes agriculteurs.
  • Les résultats de l’enquête fi-compass menée auprès de 7 600 agriculteurs dans 24 pays de l’UE confirment la nécessité d’améliorer l’accès des agriculteurs au financement.

La Banque européenne d’investissement (BEI), la banque de l’UE, a annoncé aujourd’hui le lancement d’un programme de prêts de presque un milliard d’EUR en faveur de l’agriculture et de la bioéconomie. Un montant équivalent sera mis à disposition par les institutions financières chargées de sa mise en œuvre, mobilisant ainsi près de 2 milliards d’EUR de financements à long terme à l’appui d’entreprises du secteur. Cette initiative a été annoncée lors de la conférence « fi-compass - Faire face à la volatilité des prix et aux besoins de financement des jeunes agriculteurs et de l’agriculture » qui s’est tenue à Bruxelles le 29 avril 2019.

Dans le cadre de cette enveloppe, un prêt-programme de 700 millions d’EUR en faveur des petites et moyennes entreprises agricoles sera géré par des banques locales et des sociétés de crédit-bail actives dans toute l’Union européenne et comprendra un volet de 10 % au minimum pour les agriculteurs de moins de 41 ans. Ce mécanisme permettra à de jeunes agriculteurs de bénéficier de conditions de financement compétitives, avec des durées plus longues pouvant aller jusqu’à 15 ans et des périodes de différé de cinq ans au maximum, afin de répondre à leurs besoins spécifiques.

Il s’agit de l’une des plus importantes initiatives de financement agricole soutenues par la BEI qui sera complétée par deux prêts pilotes, le premier d’un montant de 75 millions d’EUR à destination exclusive des jeunes agriculteurs et l’autre d’un montant de 200 millions d’EUR à l’appui de l’agriculture et de l’atténuation des effets des changements climatiques.

Cette initiative de la banque de l’UE vise à accroître les investissements dans le secteur agricole, longtemps mal desservi par le système bancaire en raison d’un risque perçu plus élevé. C’est ce qu’ont de nouveau confirmé les résultats de la récente enquête « fi-compass » menée auprès de quelque 7 600 agriculteurs de 24 États membres de l’UE, présentés lors de la conférence. L’enquête a montré que les entreprises agricoles ont moins de succès dans leurs demandes de financement que les PME d’autres secteurs et sont plus susceptibles de voir leurs demandes de prêts directement rejetées par les banques. Les jeunes agriculteurs, souvent dénués de garanties et d’expérience, ont encore plus de difficultés à accéder au financement.

Andrew McDowell, vice-président de la BEI chargé de l’agriculture et de la bioéconomie, a déclaré : « Le secteur agricole est l’épine dorsale de l’économie de l’UE et a un rôle clé à jouer non seulement dans la production d’aliments sains, mais aussi dans la lutte contre les effets des changements climatiques et dans la préservation de l’environnement. Avec cette nouvelle initiative, la BEI se tourne vers l’avenir du secteur et s’attaque à une importante lacune du marché, à savoir l’accès difficile au financement pour les agriculteurs, en particulier pour la prochaine génération. Ce prêt-programme soutiendra également la croissance et la compétitivité dans les secteurs de l’agriculture et de la bioéconomie en préservant et en créant des emplois dans les régions rurales et côtières. »

Phil Hogan, commissaire européen à l’agriculture et au développement rural, a ajouté : « L’accès au financement est crucial et constitue trop souvent un obstacle pour les jeunes désireux de rejoindre la profession. Avec 11 % des agriculteurs européens âgés de moins de 40 ans, soutenir les jeunes agriculteurs est une priorité pour la Commission européenne et la Politique agricole commune post-2020. Je suis ravi de voir que cette nouvelle initiative conjointe est opérationnelle. »

Jannes Maes, le président du Conseil européen des jeunes agriculteurs (CEJA), a déclaré : « L’accès difficile au crédit a été identifié comme l’un des principaux obstacles pour les jeunes agriculteurs en Europe. Cette initiative commune peut apporter une réponse à ce défi à l’échelle de l’UE. Le CEJA se félicite de cette nouvelle étape et encourage les États membres et les institutions financières à mettre en œuvre ces mesures rapidement afin que les jeunes agriculteurs puissent bénéficier pleinement de ces instruments. »

fi-compass est une plate-forme de services de conseil sur les instruments financiers relevant des Fonds structurels et d’investissement européens (ESIF), dont le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER). Elle est financée par la Commission européenne et gérée et mise en œuvre par la Banque européenne d’investissement

Pour en savoir plus sur les activités de la BEI dans le secteur agricole

Enquête sur les besoins financiers et l’accès au financement des entreprises agricoles de l’UE

Initiative conjointe visant à améliorer l’accès au financement pour les jeunes agriculteurs de l’Union européenne

Infographics

Plus d'information sur la plate-forme fi-compass