>@Richard Willis/EIB
©Richard Willis/EIB

La Banque européenne d’investissement (BEI) soutiendra le secteur du capital-investissement dans toute l’Éthiopie en appuyant le nouveau fonds Cepheus Growth Capital Fund, doté de 100 millions d’USD. La participation de la BEI, d’un montant de 10 millions d’USD, représente son premier soutien à un fonds concentrant ses activités en Éthiopie et l’un des premiers engagements de l’institution de financement à long terme de l’UE auprès d’un fonds de capital-investissement axant ses activités sur un seul pays en Afrique.

« La Banque européenne d’investissement est résolue à soutenir les investissements du secteur privé dans toute l’Afrique. Son premier concours au capital-investissement en Éthiopie, apporté via Cepheus Capital Growth Fund, aidera des entreprises locales de premier plan à se développer et à prospérer.  La connaissance et la compréhension approfondies du secteur financier éthiopien dont dispose le gestionnaire du fonds permettra de faire en sorte que les entreprises libèrent leur véritable potentiel. Grâce à cette nouvelle initiative, la BEI aidera l’Éthiopie, le deuxième pays d’Afrique par la taille, à atteindre des objectifs stratégiques de développement durable et à maintenir la croissance économique impressionnante qu’elle a enregistrée ces dernières années », a déclaré Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement.

Le vice-président Fayolle s’est rendu en Éthiopie cette semaine dans le cadre d’une visite de deux jours. Pendant son séjour à Addis-Abeba, il a rencontré des dirigeants d’entreprises, des entrepreneurs et des diplomates, ainsi que des fonctionnaires de l’État éthiopien et des représentants de la Commission économique pour l’Afrique.

« Cet appui au secteur du capital-investissement permettra de renforcer la croissance des principales entreprises éthiopiennes et de créer de nouveaux emplois dans tout le pays. Cette nouvelle coopération avec Cepheus illustre l’engagement de la Banque européenne d’investissement envers l’Éthiopie et le soutien qu’elle compte apporter à la croissance économique sur l’ensemble de son territoire dans les années à venir », a expliqué Johan Borgstam, chef désigné de la délégation de l’Union européenne en Éthiopie.

Cepheus Growth Capital Fund, fondé par deux partenaires nés en Éthiopie, investira dans des entreprises du secteur privé implantées sur tout le territoire éthiopien qui opèrent dans les secteurs de la production manufacturière, de la production de biens de consommation, de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Le fonds devrait investir entre 3 millions et 10 millions d’USD dans chaque entreprise. La participation de la BEI dans Cepheus Growth Capital Fund a été approuvée par les actionnaires de la BEI en septembre et devrait prendre forme dans les prochaines semaines, parallèlement au concours d’autres investisseurs internationaux.

Ce premier soutien jamais apporté au domaine du capital-investissement en Éthiopie a été annoncé en juin dernier par Pim Van Ballekom, vice-président de la BEI chargé des opérations en Afrique de l’Est, lors d’une visite à Addis-Abeba.

Cepheus Growth Capital est dirigé par Berhane Demissie, associé gérant. L’équipe opérationnelle basée à Addis-Abeba, qui dispose d’une grande expérience du capital-investissement, du secteur bancaire et de la gestion de fonds en Afrique, sera chargée de la gestion des investissements directs. Sa stratégie d’investissement est axée sur la création d’emplois et la promotion du progrès social.

Au cours de sa visite à Addis-Abeba, le vice-président Fayolle est également intervenu lors de la Semaine africaine de la microfinance, aux côtés du Premier ministre Hailemariam Desalegn. La Semaine africaine de la microfinance est une grande conférence consacrée au développement de l’inclusion financière en Afrique, qui a lieu tous les deux ans et que la BEI soutient. Plus de 300 organisations étaient représentées lors de l’édition de cette année qui était axée sur le renforcement du soutien à la microfinance au bénéfice de l’emploi des jeunes.

Ces dernières années, la BEI a appuyé des investissements destinés à améliorer les infrastructures liées à l’eau dans toute l’Éthiopie et a accordé des lignes de crédit visant à encourager les investissements du secteur privé. La BEI s’attache actuellement à finaliser une opération en faveur du secteur bancaire mobile en Éthiopie. Elle examine aussi la possibilité d’y soutenir des investissements dans l’énergie solaire hors réseau et d’y financer des projets dans les énergies renouvelables et des parcs industriels.

Ces cinq dernières années, la Banque européenne d’investissement a fourni plus de 10,1 milliards d’EUR pour des investissements dans toute l’Afrique.