>@Christof Roche/EIB
©Christof Roche/EIB

La Banque européenne d’investissement (BEI) va accorder un prêt de 350 millions d’EUR à TenneT Holding B.V. pour le financement du projet NordLink, la première interconnexion électrique entre l’Allemagne et la Norvège, qui passera à travers la mer du Nord. La ligne bipolaire en courant continu à haute tension, d’une longueur totale de 624 km, aura une capacité de 1 400 MW. Cette interconnexion améliorera la diversification et la sécurité de l'approvisionnement tout en renforçant l'intégration du marché de l'électricité des deux pays et, plus largement, de l’Europe du Nord-Ouest et des pays scandinaves. Il s’agit également d’un projet d'intérêt commun faisant partie du corridor prioritaire Réseau énergétique des mers septentrionales.

Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI chargé des prêts en Allemagne, a commenté l’opération en ces termes : « Ce projet améliorera de manière significative la sécurité de l’approvisionnement en électricité et conduira à une utilisation bien plus efficace des énergies renouvelables. Dans un premier temps, NordLink permettra d’acheminer les excédents de la production hydroélectrique de la Norvège vers l’Allemagne. À moyen terme, il contribuera à réduire les contraintes et à permettre le transfert des excédents de production provenant de sources d'énergie renouvelables d’Allemagne vers les pays scandinaves. Pour nous, banque de l’UE, les investissements novateurs portant sur des infrastructures énergétiques modernes sont essentiels pour la réalisation de nos objectifs ambitieux en matière de climat. » Et le vice-président d'ajouter : « Je suis très heureux que nous poursuivions notre relations fructueuse établie de longue date avec TenneT, l’un des principaux gestionnaires de réseaux de transport d’électricité d’Europe qui, par ailleurs, est aussi l’un des rares à mettre en œuvre des projets transfrontaliers qui renforcent l’efficacité du marché. »

Otto Jager, directeur financier de TenneT, a quant à lui déclaré : « Avec un montant total de plus de 1,5 milliard d'EUR engagé, la BEI s'avère un partenaire de financement essentiel sur lequel nous pouvons compter pour nos projets de transport d'électricité à haute tension à terre et en mer respectueux de l’environnement. L'appui de la BEI à ce projet illustre l'importance des investissements comme NordLink qui favorisent l’intégration des marchés européens de l’électricité. Grâce à cette interconnexion sous-marine, les échanges entre deux réseaux énergétiques complémentaires seront possibles. D’une part, la production d’énergie d'origine éolienne et solaire augmente en Allemagne et, d'autre part, la Norvège produit de l’énergie hydroélectrique. NordLink est une connexion d’importance européenne qui bénéficiera à tous les pays et, en particulier, ceux d’Europe du Nord-Ouest. »

Le projet sera réalisé par l’entreprise norvégienne TSO Statnett et par DC Nordseekabel GmbH & Co. KG, chacune détenant la moitié des parts. DC Nordseekabel GmbH & Co. KG est détenue pour moitié par TenneT et pour moitié par KfW, la banque de développement allemande. DC Nordseekabel est chargée de la construction de la partie allemande du projet, y compris l’obtention des permis. Avec sa capacité de 1 400 MW, NordLink pourra fournir de l’énergie renouvelable à plus de 3,6 millions de ménages en Allemagne et transporter, par exemple, l’énergie produite par environ 466 éoliennes de 3 MW. Cette capacité est comparable à celle d’une grande centrale électrique classique.