>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

À l’occasion de la conférence UE-Caraïbes sur l’énergie durable qui s’est tenue ce jour à la Barbade, Pim van Ballekom, vice-président de la Banque européenne d’investissement (BEI), a présenté les priorités de la BEI en matière d’énergie et ses possibilités de financement dans ce domaine pour les Caraïbes.

Le vice-président de la BEI a signé une déclaration conjointe de l’Union européenne, de la Banque européenne d’investissement et du Forum des États caribéens (CARIFORUM – CARICOM plus la République dominicaine) sur une coopération renforcée en matière d’énergie durable et renouvelable. Au cours de sa visite, M. van Ballekom a rencontré de hauts représentants de l’État de la Barbade pour discuter des projets que la BEI soutient et prévoit de soutenir dans le pays.

Depuis le début des opérations de la BEI à la Barbade en 1979, le pays a obtenu 110 millions d’EUR pour le financement de 13 projets. L’aéroport de la Barbade, bénéficiaire d'un prêt de la BEI, est l’un des projets emblématiques de la région. Au cours de la conférence UE-Caraïbes sur l'énergie durable, Pim van Ballekom a fait part de l’ambition de la BEI de renforcer ses financements à l’appui de projets relatifs à l’action pour le climat et souligné le besoin d'accroître les investissements dans des projets liés à l’énergie durable dans toute la région.

S’exprimant au sujet de la conférence, le vice-président a déclaré : « La conférence UE-Caraïbes sur l’énergie durable nous offre une réelle possibilité de collaborer avec d’importants partenaires locaux et internationaux dans la région pour, ensemble, apporter des réponses à certains des enjeux auxquels cette dernière est confrontée. L'énergie durable et l’action pour le climat demeurent des priorités clés pour la BEI et nous sommes très désireux de soutenir davantage de projets dans ce secteur, à la Barbade comme dans l’ensemble de la région.

Les conséquences tragiques de l’ouragan Matthew, qui a causé des pertes de vies humaines et des ravages dévastateurs dans toute la région, soulignent une nouvelle fois l’importance que revêtent les projets axés sur l’action pour le climat et la résistance aux effets des changements climatiques dans les Caraïbes. »

En marge de la conférence, la BEI a signé un accord concernant son prêt le plus important à ce jour dans les Caraïbes, à l’appui d'un projet de réduction des pertes énergétiques en République dominicaine. La BEI a également annoncé sa décision de renforcer son engagement dans l’ensemble des Caraïbes orientales, en désignant à cet effet un chargé d'investissement – Floris Vermeulen – qui sera affecté en poste à la Barbade.

Avec 77,5 milliards d'EUR investis en 2015, la BEI est la plus grande banque publique multilatérale au monde. Environ 10 % de ses prêts sont consacrés à des investissements à l’extérieur de l’Union européenne. Ses actionnaires directs sont les 28 États membres de l'Union européenne.

La Banque européenne d’investissement a investi 1,6 milliard d’EUR, sous la forme de prêts et d'apports de fonds propres, à l’appui du développement et de l’activité économique dans les Caraïbes. À la Barbade, la BEI a accordé un total de 110 millions d’EUR en faveur de projets dans les secteurs de l’énergie, des transports, de l’eau et du développement du secteur privé (PME).