>@European Investment Bank/To be defined
©European Investment Bank/To be defined

La BEI a décidé d'accorder un prêt de 180 millions d'EUR pour appuyer la création et le démarrage de la nouvelle Fondation hellénique pour la recherche et l'innovation (Elidek). Ce prêt répond au besoin crucial de valoriser les atouts grecs en matière de recherche fondamentale et d'innovation et constitue le premier soutien spécifique apporté par l'institution de financement à long terme de l'Union européenne à la recherche fondamentale en Grèce.

Une fois opérationnelle, Elidek assurera l'évaluation et le financement de projets de recherche, de postes universitaires et d'investissements dans des équipements scientifiques. Cette opération contribuera à renforcer le financement de la recherche en Grèce et appuiera la création d'emplois dans ce domaine pour de jeunes scientifiques et doctorants qui pourraient, à défaut, quitter le pays à la recherche de débouchés à l'étranger.

Cette étape clé de la création de la Fondation hellénique pour la recherche et l'innovation a été officiellement annoncée à l'occasion d'une cérémonie de signature qui s'est tenue à Athènes, en présence de représentants de l'ensemble de la communauté des chercheurs grecs. Les contrats confirmant le nouvel appui de la Banque européenne d’investissement ont été signés par Euclid Tsakalotos, le ministère grec des finances, Nikos Filis, le ministre de l'éducation, de la recherche et des questions religieuses, Costas Fotakis, le ministre suppléant de l'éducation, de la recherche et des questions religieuses, et Jonathan Taylor, vice-président de la Banque européenne d’investissement.

Euclid Tsakalotos, le ministre grec des finances, a déclaré : « La Grèce met en place les conditions requises pour sortir du cercle vicieux de la récession et entrer dans le cercle vertueux du développement durable, axé sur les besoins de la société. La recapitalisation bancaire, le parachèvement de la première évaluation, suivie par le décaissement de 7,5 milliards d'EUR et la réintroduction de l'exonération, ainsi qu'un accord relatif à la dette publique, sont autant de piliers fondamentaux de la feuille de route des autorités grecques qui visent à restaurer la confiance dans l'économie du pays et, ainsi, à attirer des investissements à long terme. Nous sommes convaincus que dans cette nouvelle direction que prend la Grèce, la Banque européenne d’investissement continuera à jouer un rôle important en investissant dans des secteurs prioritaires pour l'État, dont l'énergie, la santé et l’éducation, ainsi que la recherche et l'innovation. Les initiatives d'investissement de la BEI reflètent un vote de confiance à l'égard des perspectives de croissance de l'économie grecque. »

Nikos Filis, le ministre de l'éducation, de la recherche et des questions religieuses, a déclaré : « L'accord signé ce jour entre la Banque européenne d’investissement et l'État hellénique démontre une nouvelle fois que les autorités du pays reconnaissent l'importance de la recherche et de l'innovation. Il porte notamment sur le financement de la Fondation hellénique pour la recherche et l'innovation et sur la proposition de loi visant sa création qui sera soumise prochainement au Parlement. Elidek est une nouvelle fondation flexible et axée sur le mérite qui aura pour vocation de soutenir la recherche et l'esprit d'entreprise innovant. La première phase de l'opération sera financée par la Banque européenne d'investissement, à hauteur de 180 millions d'EUR en trois ans, et par le Programme d'investissement public, dont la contribution s'élèvera à 60 millions d'EUR en 3 ans. Cette nouvelle fondation s'attachera à financer des projets de recherche à la suite d'une évaluation. Elle visera l'ensemble de l'écosystème universitaire et de recherche, elle axera son soutien sur les jeunes chercheurs doctorants et post-doctorants, elle contribuera à lutter contre l'exode des jeunes scientifiques et à renforcer les infrastructures de recherche. Par le biais de cette nouvelle fondation, nous entendons réaliser les objectifs que nous nous sommes fixés : fournir les fondements d'un développement efficace de la recherche et de l'éducation et favoriser l'évolution d'une économie de la connaissance qui contribue à renforcer la productivité et la reconstruction sociale. »

Costas Fotakis, ministre suppléant de l'éducation, de la recherche et des questions religieuses, a souligné que « l'appui à la recherche et le développement de ces activités dans les universités et centres de recherche du pays visent à renforcer des ressources humaines précieuses et à créer un environnement propice à une recherche de haute qualité. À cet égard, la création de la Fondation hellénique pour la recherche et l'innovation représente une étape clé, en particulier au vu de la crise que traverse le pays. Le premier objectif de cette initiative consiste à prendre des mesures immédiates pour faire face à la situation actuelle. Le second est de créer un mécanisme efficace et fondé sur le mérite pour assurer le financement optimal de la recherche à long terme. La réussite de ce projet contribuera à renforcer l'économie de la connaissance en Grèce, un nouveau pilier de développement au bénéfice de la société. »

« L'investissement dans la recherche est essentiel pour alimenter les talents de recherche et contribuer au développement d'une économie fondée sur la connaissance, innovante et entreprenante. La Banque européenne d'investissement se réjouit d'étendre son engagement résolu en Grèce par un prêt de 180 millions d'EUR à l'appui de la nouvelle Fondation hellénique pour la recherche et l'innovation. C'est la première fois que la BEI appuie la recherche au niveau national en Grèce. Son important soutien témoigne du potentiel de la fondation à renforcer l'excellence de la Grèce dans les domaines de la science et de l'innovation et à assurer un avenir dans le pays pour les jeunes chercheurs grecs », a déclaré Jonathan Taylor, vice-président de la Banque européenne d'investissement chargé des opérations de prêt en Grèce.

La nouvelle Fondation hellénique pour la recherche et l'innovation sera créée sous la forme d'un conseil scientifique public conformément aux meilleures pratiques en vigueur en Europe et dans le monde entier. Elle bénéficiera du soutien des autorités grecques et de la Banque européenne d'investissement, d'un montant de 240 millions d'EUR, elle appuiera la réalisation de la stratégie nationale en matière de recherche et d'innovation et elle contribuera à la mise en œuvre des objectifs nationaux de la Grèce en matière de croissance. Ce soutien vient s'ajouter aux aides non remboursables accordées au titre du cadre de référence stratégique national de l'UE et du programme de recherche européen dans le cadre de l'initiative Horizon 2020.

Elidek contribuera au financement de la recherche fondamentale réalisée dans des universités, des instituts de haute technologie et des institutions scientifiques publiques, à l'appui de la stratégie nationale en matière de recherche et d'innovation, elle-même fondée sur la stratégie de croissance nationale. Elle devrait couvrir environ 15 % des investissements publics dans la recherche en Grèce.

La nouvelle Fondation hellénique pour la recherche et l'innovation devrait soutenir le développement de nouvelles technologies et de nouveaux produits dans toute une série de secteurs susceptibles de contribuer à la croissance économique à long terme.

Depuis 2010, la Banque européenne d’investissement a prêté plus de 9 milliards d'EUR à l'appui d'investissements continus dans des infrastructures essentielles, notamment dans les domaines de l'éducation, de l'énergie, de la gestion des déchets et de l'eau, réalisés par des entreprises sur l'ensemble du territoire grec.