>@Polpharma
©Polpharma

La Banque européenne d'investissement (BEI) va prêter 45 millions d'EUR (environ 185 millions de PLN) à Polpharma, le plus grand fabricant polonais de produits pharmaceutiques, pour le financement de ses travaux de recherche-développement dans le domaine des médicaments biosimilaires, qui constituent des solutions plus économiques en remplacement des traitements actuels. Il s'agit de la première opération menée par la BEI en Pologne au titre du dispositif « InnovFin – Financement européen de l'innovation », qui fait partie de la nouvelle génération d'instruments financiers pour les entreprises axées sur l'innovation et la croissance et qui bénéficie de l’appui financier de l’Union européenne dans le cadre de l’initiative Horizon 2020.

Ce projet a pour objectif d'élargir l'accès des patients aux biomédicaments modernes ainsi que de répondre à des besoins médicaux non satisfaits dans le cadre de pathologies potentiellement mortelles telles que le cancer, la maladie de Crohn, la sclérose en plaques et l'arthrite rhumatoïde.

L'institution de financement à long terme de l'Europe est résolument attachée à soutenir les entreprises polonaises à croissance rapide, innovantes et en expansion, telles que Polpharma, et encourage la recherche innovante dans le secteur des soins de santé. La mise au point tout comme la fabrication de médicaments biosimilaires nécessitent d'importants efforts de recherche et de développement, notamment la production en culture de cellules sensibles et des essais cliniques poussés destinés à prouver la bioéquivalence des produits et leur similitude avec les médicaments biologiques originaux. S'agissant de projets de cette nature et qui présentent ce profil de risque, l'intérêt du financement de la BEI pour des entreprises comme Polpharma réside dans la diversification des sources de financement ainsi que dans les longues durées et les conditions avantageuses proposées.

La recherche pharmaceutique concernant de nouvelles thérapeutiques et leur développement clinique figurent parmi les activités les plus coûteuses et les plus risquées dans le domaine de la création de connaissances. Le volet « Grands projets » du dispositif InnovFin est spécifiquement destiné à améliorer l'accès aux financements à risque pour les projets de recherche et d'innovation réalisés par de grandes entreprises dans l'Union européenne. Via ses activités de recherche-développement et d'innovation, Polpharma contribuera à nourrir la concurrence dans la recherche pharmaceutique et, partant, la production de connaissances en Europe dans des domaines fondamentaux pour l'amélioration de la santé de sa population. Le projet sera mis en œuvre dans les installations de l'entreprise en Pologne et contribuera ainsi à préserver et à créer des emplois qualifiés dans le pays. Compte tenu de la collaboration de Polpharma avec des universités, les connaissances acquises dans le cadre des activités de recherche seront largement diffusées dans toute l'Europe.

László Baranyay, vice-président de la BEI responsable des financements en Pologne, a déclaré à propos de l'opération : « Nous nous réjouissons de collaborer avec Polpharma dans le cadre de cette opération inédite car elle permettra à la BEI, la banque de l'Union européenne, de financer des activités novatrices en matière de recherche et de mise au point de traitements plus abordables en Pologne. » Polpharma fait figure d'exemple pour ce qui concerne le soutien que la BEI apporte aux entreprises à croissance rapide, innovantes et en expansion en Pologne. Les projets tels que celui-ci renforcent la compétitivité et stimulent la capacité d'innovation des filières et des entreprises européennes œuvrant dans le domaine de la santé. »

Jan Faryaszewski, vice-président de Polpharma Pharmaceutical Works, a pour sa part ajouté : « La développement biotechnologique nécessite d'énormes investissements et l'établissement de partenariats de long terme. Les objectifs opérationnels de Polpharma sont conformes à la stratégie de la BEI visant à soutenir des projets innovants sur le long terme. En tant que chef de file de l'innovation sur le marché polonais, nous sommes heureux de collaborer avec un partenaire aussi important et solide. Nous sommes convaincus que notre partenariat contribuera à accélérer le développement de médicaments biologiques qui sont déterminants pour les patients. »

Au cours des cinq dernières années, la BEI a accordé quelque 10 milliards d'EUR pour financer des investissements dans le domaine de la santé. Elle s'attache à promouvoir ces projets à la fois en soutenant la modernisation et le développement des hôpitaux et centres médicaux et en stimulant la recherche-développement et l'innovation dans les technologies médicales, les biotechnologies et l'industrie pharmaceutique.

Informations générales

À propos de la Banque européenne d’investissement

La BEI, l'institution de financement à long terme de l'Union européenne (UE), a pour actionnaires les États membres de l'UE. Elle met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l'UE. En 2014, les prêts de la BEI en Pologne se sont élevés à 5,5 milliards d'EUR.

À propos de Polpharma

Polpharma est le plus grand fabricant de médicaments de Pologne et un chef de file du marché pharmaceutique national. Avec un chiffre d'affaires annuel de 1 milliard d'USD, il figure parmi les 20 premiers fabricants de médicaments génériques au monde.  La société emploie plus de 7 000 salariés. Elle opère sur les marchés d'Europe centrale et orientale, du Caucase et d'Asie centrale, où elle compte sept usines de production et six centres de recherche-développement. Au sein du parc scientifique et technologique de Gdansk, Polpharma a créé le laboratoire le plus moderne de Pologne pour la mise au point de biomédicaments.

www.polpharma.pl

 

À propos des produits financiers InnovFin

Dans le cadre de l'initiative Horizon 2020, le nouveau programme de recherche de l'UE pour 2014-2020, la Commission européenne et le Groupe Banque européenne d'investissement (BEI et FEI) ont lancé une nouvelle génération d'instruments financiers et de services de conseil qui doivent faciliter l'accès au crédit pour les entreprises innovantes. Au cours des sept prochaines années, le dispositif « InnovFin – Financement européen de l'innovation » offrira une série de produits sur mesure qui permettront de mettre à disposition plus de 24 milliards d'EUR de financements à l'appui de projets de recherche et d'innovation (R-I) menés par des entreprises de petite, moyenne et grande dimension et par les promoteurs d'infrastructures de recherche. Ces financements devraient permettre de mobiliser, au total, jusqu'à 48 milliards d'EUR d'investissements dans la recherche et l'innovation. Le dispositif InnovFin s'inspire du succès du Mécanisme de financement avec partage des risques (MFPR) mis en place au titre du septième programme-cadre de recherche et de développement technologique de l'UE (7e PC), qui a financé 114 projets de R-I pour un montant de l'ordre de 11,3 milliards d'EUR et fourni en outre des garanties sur prêts d'une valeur de plus de 1,4 milliard d'EUR.

Les produits financiers InnovFin, qui seront couverts par des fonds réservés à cette fin dans le cadre d'Horizon 2020 et par le Groupe BEI, seront déployés à l'appui d'activités de R-I, qui sont, par nature, plus risquées et plus difficiles à évaluer que des investissements classiques, et pour lesquelles il est souvent difficile d'accéder à un financement. Tous sont des instruments qui reposent sur la demande et qui ne font l'objet d'aucune répartition préalable entre secteurs, pays ou régions. Les entreprises et autres entités situées dans les États membres de l'UE et dans les pays associés au titre de l'initiative Horizon 2020 seront admissibles en qualité de bénéficiaires finals. Ces instruments de dette seront complétés prochainement par une série d'instruments participatifs gérés par le FEI.

Le volet Grands projets du dispositif InnovFin vise à améliorer les conditions d'accès aux financements à risque pour des projets de R-I mis en œuvre par de grandes entreprises, des universités et des centres de recherche publics, des infrastructures de R-I (y compris celles d'appui à l'innovation), des partenariats public-privé et des structures ou projets ad hoc (notamment les projets de démonstration industrielle à l'échelle commerciale qui constituent une première dans leur genre). Les prêts et garanties d'un montant compris entre 25 millions d'EUR et 300 millions d'EUR seront accordés directement par la BEI.