>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

Le président de la Banque européenne d'investissement (BEI), Werner Hoyer, a signé un contrat de prêt à long terme de 1,8 milliard de SEK (soit environ 200 millions d'EUR) pour financer la modernisation des infrastructures de la ville d'Uppsala. Lors de sa visite officielle en Suède, le président Hoyer a également rencontré la ministre suédoise des finances, Magdalena Andersson, afin de discuter du plan d'investissement pour l'Europe. Ce plan vise à catalyser les investissements privés et publics et à mobiliser 315 milliards d'EUR sur trois ans dans le but d’améliorer la compétitivité de l'UE, de renforcer la croissance et de créer de nouveaux emplois dans des secteurs stratégiques de l'économie.

Lors de la cérémonie de signature, le président de la BEI s'est exprimé en ces termes : « La rénovation et la revitalisation urbaines pour des villes plus durables et plus compétitives constituent pour la Banque européenne d'investissement un objectif stratégique. Nous nous réjouissons de cet accord avec la municipalité d'Uppsala, grâce auquel nous pourrons financer des investissements qui permettront de répondre aux besoins d'une population croissante et de promouvoir la croissance économique à long terme de la ville et de l'ensemble de la région. »

Fredrik Ahlstedt, adjoint au maire d'Uppsala, a pour sa part déclaré : « Nous sommes très heureux de la signature de ce prêt de la BEI qui contribuera à assurer le financement des investissements de la ville d'Uppsala sur les prochaines années. Le fait que la Banque européenne d'investissement accorde un prêt à la ville d'Uppsala vaut également « label de qualité » pour notre organisation. »

Avec plus de 200 000 habitants, Uppsala est la quatrième ville de Suède. Les mutations économiques et culturelles rapides, et notamment la croissance de population, ont dicté les priorités de la ville en matière d'aménagement urbain. Le prêt de la BEI contribuera à améliorer la qualité de vie de la population d'Uppsala sur les plans social et environnemental en soutenant la construction de logements locatifs publics, la modernisation des établissements scolaires et la création de pistes cyclables, de parcs et d'espaces verts nouveaux. Les aménagements dans le domaine des transports, qui portent pour l'essentiel sur la réfection de rues et l’amélioration des infrastructures, auront pour effet de réduire la durée des trajets et les coûts d'exploitation des véhicules et, partant, de promouvoir des transports publics plus durables. Les investissements dans les secteurs de l'eau, de l'assainissement, du traitement des eaux usées et de la gestion des déchets contribueront à préserver l'environnement local et à diminuer les risques sur le plan de la santé publique à Uppsala.

Le financement de la BEI permet à la municipalité de diversifier ses ressources financières à long terme et d'allonger le profil des échéances de sa dette. Il s'agit de la première opération de la BEI avec la ville d'Uppsala et du troisième concours que la BEI accorde à une municipalité suédoise au titre d'un prêt-cadre. Ce type de prêt permet de regrouper de petits investissements en un projet plus large ; c'est un instrument qui se prête bien aux financements de la BEI à l'appui des collectivités locales. Deux autres villes suédoises – Västerås et Stockholm – ont bénéficié de financements de la banque de l'UE en 2014 au titre de prêts-cadres accordés pour des investissements dans les secteurs de l'éducation, du logement et des transports. En 2014, la BEI a prêté au total 1,41 milliard d’EUR en Suède, principalement à l’appui de projets encourageant les transports durables, l'efficacité énergétique et l'aménagement urbain.