>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

A l’heure où se tient la Conférence ministérielle sur l’investissement en Tunisie, la Banque européenne d’investissement (BEI) est plus que jamais mobilisée pour soutenir les tunisiens dans leur processus de transition économique. Depuis le soulèvement démocratique de janvier 2011, forte de son expertise et de son expérience dans la région méditerranéenne, la BEI a investi plus d’1 milliard d’euros en Tunisie, en soutien à des projets prioritaires dans des domaines aussi variés que l’énergie, les Petites et Moyennes Entreprises (PME), les infrastructures urbaines et de transport, l’éducation, le logement social ou encore le micro-crédit. Pour la seule année 2014, plus de 500 millions d’euros ont été investis en Tunisie, confortant ainsi le rôle majeur joué par la BEI en Tunisie en tant premier financier international de la transition. 

« Il est essentiel de soutenir la transition économique de la Tunisie par un investissement durable et innovant a déclaré Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI. Et cela nécessite une forte mobilisation de tous les partenaires économiques. Les réformes engagées permettront d’asseoir une prospérité partagée et créatrice d’emplois. Là se joue l’avenir des jeunes générations ! »

Confortée par son nouveau mandat 2014-2020,  la BEI renforcera notamment ses financements en faveur des infrastructures socio-économiques et du secteur privé en Tunisie.

Soutenir le secteur de l’énergie et les entreprises actives en Tunisie :     

Nouveau financement de 230 M€ pour la concession « Nawara »

Consciente de l’importance du secteur de l’énergie dans le développement économique et durable de la Tunisie, la BEI signe ce lundi 8 septembre 2014, un accord de financement de 230 millions d’euros avec la société autrichienne OMV pour permettre la mise en exploitation de la concession « Nawara » située dans le sud du pays. Ce prêt fait suite au premier financement de la BEI sur ce projet. D’un montant de 150 M€,  il avait été signé avec ETAP en mars 2014.

Il s’agit d’un projet d’envergure et d’intérêt national pour la Tunisie. Il permettra la création d’un nouveau cordon ombilical de l’économie tunisienne sur le plan énergétique avec à la clef la construction d’un gazoduc de 370 km de Nawara à Gabès, une centrale de production à Nawara et une centrale de traitement de gaz à Gabès. Les nouvelles infrastructures financées seront ainsi en mesure d’exploiter davantage les réserves existantes, d’approvisionner le marché local en gaz naturel tout en encourageant d’autres initiatives dans l’exploration des hydrocarbures.

« Cette signature est un signal très positif pour l’investissement en Tunisie. Et hautement symbolique pour le partenariat euro-méditerranéen a déclaré lors de cette signature Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI. En soutenant de tels projets, nous agissons pour l’avenir, pour une plus grande indépendance énergétique. Nous soutenons les entreprises tunisiennes et encourageons la création d’emploi. Ce projet aura un impact direct sur l’amélioration de la vie quotidienne des tunisiens »,

Action ciblée en faveur des petites entreprises tunisiennes

Le Vice-Président de la BEI a signé dimanche 7 septembre 2014, un accord de partenariat avec la Banque Tuniso-Koweitienne (BTK) et le Réseau Entreprendre dont l’objectif est de soutenir la création et le développement des Moyennes, Petites et Très Petites Entreprises (TPE) tunisiennes par l’attribution de prêts d’honneur allié à un coaching individualisé de l’entrepreneur pendant les premières années d’activité. La BEI met ainsi à  disposition de la BTK une ligne de crédit d’un montant de 20 millions d’euros. Cette dernière réservera également 20 millions d’euros supplémentaires pour ces PME tunisiennes. 10% de cette enveloppe seront consacrés aux TPE qui bénéficieront d’un taux d’intérêt préférentiel. Par ailleurs, le Réseau Entreprendre de Tunisie assurera la présentation à la BTK des TPE lauréates  respectant les critères d’éligibilité préétablis. L’association continuera en parallèle son accompagnement des TPE retenues.

Il s’agit d’un partenariat inédit pour la BEI soucieuse avant tout d’aider les petits porteurs de projet en proie à des difficultés d’accès au crédit.

Toujours dans l’objectif d’aider les micro-entrepreneurs, le Vice-Président de la BEI a également signé les premières bases d’un partenariat avec l’institut de microfinance Taysir.