>@EIB/Transport for London
©EIB/Transport for London

La Banque européenne d’investissement, l’institution de financement à long terme de l’Union européenne, a accordé un nouveau prêt d’entreprise de 500 millions de GBP au maximum à Transport for London (TfL), pour le financement de la dernière étape du projet Crossrail. Le prêt sera utilisé pour financer un parc de nouveaux trains climatisés à grande capacité ainsi qu’un nouveau dépôt de maintenance. Les contrats de financement ont été signés ce jour à Londres par Steve Allen, directeur général des finances de TfL, et Jonathan Taylor, vice-président de la Banque européenne d’investissement.

Jonathan Taylor a déclaré à cette occasion : « La Banque européenne d’investissement intervient dans le financement d’infrastructures de transport clés sur tout le territoire britannique depuis de nombreuses années. La BEI se réjouit d’apporter une contribution non négligeable à la dernière étape du projet Crossrail, en participant au financement de nouveaux trains et de nouvelles installations de maintenance. Cette opération fait suite à un prêt d’un milliard de livres pour les tunnels, mis à disposition il y a cinq ans. Le projet Crossrail transformera les liaisons de transports dans la plus grande ville d’Europe et aura des retombées économiques positives à la fois pour Londres et la région sud-est. La Banque européenne d’investissement espère vivement maintenir son ferme engagement à l’avenir. ».

Le maire de Londres, Boris Johnson, a quant à lui affirmé : « Crossrail devrait ajouter une nouvelle capacité vitale au réseau de transport londonien, et il crée des milliers d’emplois dans tout le Royaume-Uni. Nous saluons l’engagement de la BEI en faveur du plus grand projet de construction européen, qui va permettre de disposer d’une toute nouvelle ligne ferroviaire souterraine de classe mondiale suivant les délais et le budget prévus. »

Steve Allen a pour sa part déclaré : « Crossrail va augmenter la capacité ferroviaire dans la capitale de 10 % et rendre les déplacements dans Londres plus faciles pour les voyageurs, réduire les temps de trajet, et aider à créer des emplois et à soutenir la croissance et la revitalisation sur tout le tracé. Les nouveaux trains Crossrail seront climatisés et leurs wagons communicants permettront de maximiser la capacité. »

Chaque nouveau train aura une longueur d’environ 200 mètres et pourra transporter jusqu’à 1 500 voyageurs. Des systèmes d’information embarqués  renseigneront les voyageurs en temps réel sur les trajets, pour leur permettre d’organiser la suite de leur déplacement. Les nouveaux trains Crossrail seront construits dans un souci de minimisation du poids et d’utilisation de systèmes intelligents embarqués de gestion de l’énergie.

Les fonds mis à disposition par la Banque européenne d’investissement serviront également à financer la construction et l’exploitation d’un nouveau dépôt pour le parc de trains Crossrail.

Le marché relatif au matériel roulant et au dépôt devrait être attribué au printemps 2014. La livraison et les essais des trains devraient démarrer en 2017, dans la perspective de l’ouverture des nouveaux tunnels Crossrail aux voyageurs fin 2018.

Ces dix dernières années, la Banque européenne d’investissement a fourni plus de 6,8 milliards de GBP à l’appui d’investissements dans des infrastructures de transport au Royaume-Uni. Elle a notamment accordé des prêts à long terme pour le financement de nouveaux trains Thameslink, Intercity et Eurostar, de la mise à niveau technique des réseaux DLR et London Overground, de l’élargissement de la M25 et d’investissements dans les ports de London Gateway, Liverpool, Southampton et Hull. De nouveaux réseaux de tramways à Manchester et Nottingham ainsi que la ligne HS1 ont également bénéficié de financements de la Banque européenne d’investissement.