>@Photos Eva Henkel/EIB
©Photos Eva Henkel/EIB

En Allemagne, renaturation d’une zone emblématique de l'industrie lourde. La BEI accorde un prêt de 450 millions d'EUR en faveur du projet de transformation des berges de l’Emscher. La BEI et l'Emschergenossenschaft (Coopérative de l'Emscher), opérateur du projet, ont signé aujourd'hui à Essen le contrat de financement correspondant.

La banque d’investissement de l'Union européenne cofinance ainsi, par un prêt à taux fixe d’une durée pouvant aller jusqu'à 45 ans, l'un des plus grands projets d'aménagement urbain et de développement régional d’Allemagne. L’industrie lourde et une forte densité de population ont marqué cette partie centrale de la Ruhr au XXe siècle. L’Emscher et ses affluents ont servi des décennies durant d’égout à ciel ouvert. Désormais, les eaux usées seront évacuées par des canalisations souterraines. La rivière et ses affluents peuvent ainsi être réaménagés de façon à retrouver leur état naturel. De nouvelles aires de loisirs vont être mises à la disposition des quelque deux millions d’habitants du bassin de l'Emscher. Les zones remises en valeur offrent en outre aux entreprises de la région des possibilités d’expansion.

Le contrat de prêt signé par l’Emschergenossenschaft et la BEI porte sur l’infrastructure centrale du projet d’ensemble, le canal souterrain d’évacuation des eaux usées. Sur un tronçon de 51 kilomètres, de Dortmund-Deusen à l’embouchure de l’Emscher à Dinslaken, sera construit, à une profondeur allant jusqu'à 40 mètres, le réseau d'assainissement le plus moderne au monde. Le prêt de la BEI représente pour l'Emschergenossenschaft, outre les fonds apportés par le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, le deuxième pilier du financement de la transformation des berges de l’Emscher.

Matthias Kollatz-Ahnen, vice-président de la Banque européenne d’investissement : « L’Emscher a longtemps été marquée par la vocation industrielle et minière de la région. Lorsque les structures industrielles et sociales évoluent, les attentes des populations, en milieu urbain et en périphérie, se transforment elles aussi. Ce projet de transformation des berges de l'Emscher a pour but de redonner à la rivière son état naturel et de créer sur ses rives de nouvelles zones de loisirs et d'activité économique. Je me félicite vivement de ce que la Banque européenne prenne part au financement d’un projet d'une telle importance. »

Jochen Stemplewski, président du directoire de l’Emschergenossenschaft : « La transformation des berges de l’Emscher, ce sont 4,5 milliards d’EUR d’investissement et un total de 350 kilomètres de cours d’eau, ce qui en fait le plus grand projet européen de restauration complète d’un paysage fluvial et un vecteur de changement structurel. Nous rendons la rivière aux populations de la région et, avec elle, une certaine qualité de vie. Le contrat de prêt que nous venons de signer avec la BEI vient appuyer cet important projet. »

Informations générales :

La Banque européenne d’investissement est l’institution de financement à long terme de l’Union européenne. Elle œuvre à la réalisation des objectifs de l’UE par le financement à long terme de projets viables.

L’Emschergenossenschaft est la première coopérative de gestion des eaux à avoir été créée en Allemagne, en 1899. Elle a notamment pour missions depuis lors l’entretien de l'Emscher, l'évacuation et le traitement des eaux usées et la prévention contre les inondations. L’Emschergenossenschaft planifie depuis 1992 ce grand projet de transformation des berges de l’Emscher, dont la mise en œuvre couvre plusieurs générations.

Emschergenossenschaft : www.emschergenossenschaft.de, www.abwasserkanal-emscher.de