>@imedia/EIB
©imedia/EIB

La Banque européenne d’investissement a officiellement annoncé qu’elle financera le premier câble en fibre optique reliant la Mauritanie à l’Europe et à l’Afrique occidentale. Le contrat de financement a été signé ce jour par Mme Tamsyn Barton, Directrice Générale de la Banque européenne d’investissement chargée des opérations de prêt hors Europe, et M. Sidi Ould Tah, ministre des affaires économiques et du développement de la République islamique de Mauritanie, conseillée par Lazard Frères pour ce projet. La BEI prêtera 8 millions d’EUR, ce qui représente environ 35 % du coût total du projet, avec à la clé une augmentation sensible des capacités du réseau Internet et une diminution du coût supporté par les utilisateurs.

"La Banque européenne d’investissement reconnaît l’impact considérable qu’aura l’établissement d’une connexion haut débit entre l’Afrique et le reste du monde sur le développement. En reliant la Mauritanie, le câble ACE (Africa Coast to Europe) offrira de nouvelles possibilités aux Mauritaniens", a souligné M. Plutarchos Sakellaris, vice-président de la Banque européenne d’investissement chargé des opérations de prêt en Afrique.

"La signature de cette convention de financement est une contribution significative de la BEI dans la mise en oeuvre de la politique globale de développement des infrastructures entreprises par le Gouvernement et particulièrement à celle relative au déploiement d'un réseau de transmission à haut débit ,tant sur le plan international que national,  indispensable à la modernisation , à la décentralisation de l'Administration et à l'amélioration de l'offre publique des services au profit des populations." a dit M. Ould Khouna, Ministre de l'Emploi, de la Formation Professionnelle et des Technologies Nouvelles.

"La Délégation de l'Union européenne à Nouakchott se félicite de la signature de ce projet qui améliorera significativement l'accès de la Mauritanie à l'internet et augmentera sa connectivité internationale, en particulier  entre la Mauritanie et l'Europe. Ce projet est également un symbole du renforcement des liens déjà bien établis entre la Mauritanie et l'Union européenne" a dit Hans-Georg Gerstenlauer, Ambassadeur et Chef de Délégation de l'Union Européenne en République Islamique de Mauritanie.

La connexion câblée sous-marine de la Mauritanie assurera un nouvel accès à Internet, moins onéreux que les liaisons satellitaires actuellement utilisées dans le pays. Le consortium ACE, créé à l’initiative de France Telecom-Orange, construira un câble de 17 000 km le long de la côte ouest de l’Afrique. En Mauritanie, le câble sera utilisé par les trois opérateurs de télécommunications mauritaniens et pourrait à l’avenir être servir le Mali, un pays voisin dépourvu de façade maritime.

Ce projet bénéficiera d'une bonification d’intérêts de 1,6 million d’EUR.

La promotion de l’économie de la connaissance, condition essentielle de la croissance économique à long terme, contribue à l’amélioration de l’éducation et à la réduction de la pauvreté. Dans le même secteur, la Banque européenne d’investissement, à travers le Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures a soutenu le câble EASSy qui a contribué à améliorer sensiblement l’accès à Internet en Afrique de l’Est.

Notes aux responsables de publication :

  • La Banque européenne d’investissement (BEI), l’institution de financement à long terme de l’Union européenne, intervient sur tout le continent africain depuis plus de 40 ans. Son activité est conforme aux politiques et objectifs définis par les 27 États membres de l’UE, qui sont les actionnaires de la Banque, et par leurs ministres des finances, qui en sont les gouverneurs.
  • Ces cinq dernières années, la BEI a accordé plus de 8,6 milliards d’EUR de financements à l’appui de projets répartis sur l’ensemble du continent africain.
  • Ce projet s'intègre dans le soutien de longue durée de l'UE de l'infrastructure en Mauritanie comme partenaire principal et qui reste notre premier secteur de coopération.