Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    online
    9
    dec 2020
    15:00 - 18:00 (CET)
    online

    Cinq ans après l’accord historique de Paris sur le climat, la plupart des pays accusent encore un retard dans la réalisation de leurs objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030, et devront désormais doubler, voire tripler, leurs engagements afin d’empêcher le réchauffement de la planète d’atteindre des niveaux dangereux.

    Alors que les paramètres économiques relatifs aux énergies propres et renouvelables deviennent de plus en plus favorables, nous somment témoins d'un manque de leadership, notamment au niveau mondial.

    La discussion a traité du rôle de l’Europe sur l’échiquier mondial, des perspectives qui s’offrent aux États-Unis au cours des prochaines années et de l’annonce récente par la Chine d’un objectif de neutralité carbone d’ici 2060. Elle a également porté sur les actions prévues pour les dix prochaines années et au-delà.

    Agenda

    Regarder l’enregistrement de l’évènement

    Animateur :Jo Coburn

    Session inaugurale – L’accord de Paris, cinq ans après

    • Christiana Figueres, ancienne secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, cofondatrice de Global Optimism Ltd
    • Ban Ki-moon, ancien Secrétaire général de l’ONU, vice-président du groupe des Aînés

    Première session – Une décennie de leadership climatique : qui en revendiquera la responsabilité ?

    Après quatre ans au cours desquels les États-Unis se sont retirés de leurs engagements en matière de climat, l’absence de leadership qui en résulte a créé de nouvelles opportunités pour d’autres puissances, au niveau géopolitique. En matière d’élaboration de politiques vertes, le centre de gravité s’est-il déplacé ?

    • 15 h 05 – Débat et questions-réponses avec les médias internationaux
      • Mary Robinson, ancienne présidente de l’Irlande, présidente du groupe des Aînés
      • Todd Stern, ancien envoyé spécial des États-Unis sur les changements climatiques
      • Shang-Jin Wei, ancien économiste en chef à la Banque asiatique de développement
    • 16 h 05 – Observations finales : Jerry Brown, ancien gouverneur de Californie
    • 16 h 10 – Pause

    Deuxième session – L’urgence face à l’horizon 2030

    Les progrès limités réalisés au cours des cinq premières années d’existence de l’accord de Paris soulignent la nécessité de renforcer le sentiment d’urgence si nous voulons parvenir à une transition juste vers une économie sobre en carbone. Quelles mesures devons-nous prendre dès maintenant (pas l’année prochaine ni l’année suivante) pour nous assurer d’un climat plus sain d’ici à 2030 ?

    • 16 h 25 – Observations liminaires : Ambroise Fayolle, vice-président de la Banque européenne d’investissement
    • 16 h 30 – Débat et questions-réponses avec les médias internationaux
      • Gro Harlem Brundtland, ancien Premier ministre de la Norvège, vice-président du groupe des Aînés
      • Nancy Saich, experte en chef des changements climatiques à la Banque européenne d’investissement
      • Shamina Singh, fondatrice et présidente du Centre pour une croissance inclusive
    • 17 h 30 – Observations finales : Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission européenne

    Watch Vice-President Fayolle's opening remarks