>@Shutterstock
©Shutterstock
  • Le Fonds fiduciaire d’assistance technique en faveur des pays du Partenariat oriental (FFATPO), que gère la BEI, et Swedfund vont consacrer conjointement 1,5 million d’EUR à la préparation des études de faisabilité relatives à la construction d’un nouvel hôpital régional dans la ville de Cahul, en Moldavie.
  • Les autorités de la République de Moldavie entendent faire construire un hôpital moderne à Cahul afin d’améliorer les soins de santé de plus de 120 000 personnes vivant dans la région méridionale du pays.
  • L’hôpital régional de Cahul est un élément essentiel de la stratégie des pouvoirs publics visant à moderniser le système de santé public de la Moldavie.
  • La construction de l’hôpital régional de Cahul s’inscrit dans le cadre d’un projet qui devrait être cofinancé par BEI Monde et la Banque de développement du Conseil de l’Europe (CEB) et qui porte également sur la construction d’un hôpital régional dans la ville de Balti, dans le nord du pays.

Le Fonds fiduciaire d’assistance technique en faveur des pays du Partenariat oriental (FFATPO), que gère la Banque européenne d’investissement (BEI), et Swedfund, l’institution suédoise de financement du développement, vont accorder des subventions d’un montant maximum de 1,5 million d’EUR à la République de Moldavie à l’appui de la préparation d’études de faisabilité, du plan opérationnel, de la conception préliminaire et des documents d’appel d’offres relatifs à la construction d’un nouvel hôpital régional dans la ville de Cahul, un centre régional du sud de la Moldavie. Le FFATPO fournira près de 500 000 EUR, tandis que le Swedfund accordera une subvention de 10 millions de couronnes suédoises au maximum (environ 1 million d’EUR).

Le nouvel hôpital régional de Cahul permettra d’élargir la gamme des traitements médicaux disponibles localement pour plus de 120 000 personnes vivant dans le sud de la Moldavie, notamment les traitements pour les patients souffrant d’un cancer, comme la chimiothérapie.

Les subventions du FFATPO et du Swedfund permettront d’accélérer la modernisation et l’expansion du secteur de la santé publique en Moldavie, et de renforcer sa résilience face aux crises majeures telles que la pandémie de COVID-19 et la guerre en Ukraine – une priorité partagée par les autorités moldaves et l’Équipe Europe.

Teresa Czerwińska, vice-présidente de la BEI chargée de la supervision des opérations en Moldavie : « La BEI est fière d’aider la Moldavie à moderniser son système public de santé. Le nouvel hôpital régional de Cahul contribuera à renforcer la résilience du pays aux situations de crise majeures et à améliorer la qualité des soins de santé pour la population moldave. Je tiens à remercier nos partenaires de Swedfund et le ministère de la santé de Moldavie pour l’opportunité de faire équipe sur ce projet important pour les habitants et habitantes du pays. Notre coopération est un excellent exemple de la manière dont le partenariat UE-Moldavie se traduit par une meilleure qualité de vie pour les Moldaves. »

Karin Kronhöffer, directrice de la stratégie et de la communication de Swedfund : « Alors que le monde est toujours en proie à la pandémie de COVID‑19, il est urgent d’investir de manière durable dans des systèmes de santé résilients. Nous savons également que les partenariats seront essentiels pour mieux reconstruire. Il est donc important pour nous de participer à une démarche collaborative avec la Moldavie et la BEI, dans le cadre de laquelle Swedfund peut fournir une assistance technique en vue de la réalisation d’une étude de faisabilité qui jettera les bases d’un hôpital régional à Cahul et, à terme, améliorera l’accès aux soins de santé pour l’ensemble de la population. Nous nous réjouissons de la poursuite de notre partenariat et de notre coopération. »

Ala Nemerenco, ministre de la Santé de la République de Moldavie : « La décentralisation de services médicaux performants et leur proximité accrue sont des mesures très importantes pour la performance du système de santé en République de Moldavie. La régionalisation des soins de santé dans des domaines tels que la neurochirurgie, l’oncologie et d’autres disciplines à forte intensité technologique permettra d’améliorer l’accessibilité et la qualité, et donc d’accroître la satisfaction des patients et du personnel de santé. En outre, la régionalisation des services hospitaliers aura un impact durable sur les indicateurs de santé publique. »

Jānis Mažeiks, ambassadeur de l’Union européenne auprès de la République de Moldavie : « L’Union européenne apporte un soutien continu au système de santé de la République de Moldavie, contribuant ainsi à sa résilience à long terme. Se fondant sur l’approche de l’Équipe Europe, la construction de nouveaux hôpitaux régionaux permettra d’accroître la qualité et l’efficacité des traitements médicaux en exploitant les dernières technologies et le savoir-faire dans ce domaine. Les nouveaux hôpitaux aideront le système de santé publique à mieux faire face aux futures pandémies et autres défis sanitaires, et répondront aux besoins de la population moldave vivant dans les régions du pays. »

L’Équipe Europe et la Banque de développement du Conseil de l’Europe appuient un système public de santé moderne et résilient pour les Moldaves.

La stratégie nationale de santé de la République de Moldavie pour 2022-2031 considère la construction des nouveaux hôpitaux régionaux dans les villes de Cahul et de Balti comme des projets prioritaires pour le pays et la clé du développement durable du système national de santé. La BEI et la CEB envisagent actuellement de financer la construction de ces hôpitaux, la BEI prévoyant de financer l’hôpital de Cahul et la CEB l’hôpital de Balti. Ces nouveaux hôpitaux sont essentiels pour accroître la capacité du système de santé moldave à fournir des soins médicaux de haute qualité et abordables pour le public.

Afin de faire progresser l’application de la stratégie nationale de santé de la Moldavie, la subvention du FFATPO couvrira la création d’une unité de réalisation de projets au sein du ministère de la santé afin de préparer et de mettre en œuvre les projets recensés par cette stratégie et d’accélérer la modernisation et le développement d’un système public de soins de santé plus résilient en Moldavie. L’unité de réalisation assistera également le ministère de la santé dans ses travaux relatifs à la construction prévue des deux nouveaux hôpitaux régionaux à Cahul et Balti.

La BEI a créé le FFATPO en 2010, un fonds fiduciaire destiné à renforcer l’impact des projets d’investissement sur le développement et à financer des opérations d’assistance technique dans les pays du Partenariat oriental, dont la Moldavie. Le fonds fiduciaire contribue à accélérer le développement du secteur privé et des infrastructures économiques et sociales ainsi que l’atténuation des changements climatiques et l’adaptation à leurs effets.

Informations générales

BEI Monde, la nouvelle branche spécialisée du Groupe BEI, cherche à accroître l’impact des partenariats internationaux et du financement du développement. BEI Monde vise à favoriser un partenariat fort et ciblé avec l’Équipe Europe, aux côtés d’autres institutions de financement du développement et de la société civile. BEI Monde rapproche la Banque des populations, des entreprises et des institutions locales par l’intermédiaire de ses bureaux répartis dans le monde

À propos de l’activité de la BEI en Moldavie

La BEI intervient en Moldavie depuis 2007. À ce jour, la BEI a investi plus d’un milliard d’EUR dans 26 projets dans l’ensemble du pays, soutenant les priorités stratégiques de l’UE, y compris des projets dans les domaines des transports, de l’énergie, des petites et moyennes entreprises (PME), de l’agriculture, des infrastructures municipales (déchets solides, eau et assainissement) et des services de l’économie moldave.

À propos du Fonds fiduciaire d’assistance technique en faveur des pays du Partenariat oriental (FFATPO)

Le FFATPO a été créé en 2010 pour financer des opérations d’assistance technique dans les pays du Partenariat oriental. Les domaines prioritaires comprennent le développement du secteur privé, les infrastructures économiques et sociales ainsi que l’atténuation des changements climatiques et l’adaptation à leurs effets. Ce fonds fiduciaire permet également de soutenir des programmes de renforcement des capacités, tels que des formations dans les pays bénéficiaires et des aides à l’appui de programmes institutionnels. Les opérations menées au titre du FFATPO sont financées par l’Allemagne, l’Autriche, la France, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, le Royaume-Uni et la Suède.

À propos de Swedfund

Swedfund est l’institution suédoise de financement du développement dont la mission est de contribuer à la réduction de la pauvreté grâce à des investissements durables dans les pays en développement. L’accélérateur de projet est un mécanisme au sein de Swedfund qui mobilise des financements pour la réalisation d’études de faisabilité, le renforcement des capacités et d’autres types de soutien à la préparation de projets qui visent à accélérer la mise en œuvre de projets durables.