>@EIB
©EIB
  • Premier soutien ciblé de la BEI en faveur de l’investissement dans l’agriculture durable en Zambie
  • Initiative visant à accroître l’accès au financement, à soutenir la création d’emplois et à améliorer la productivité agricole
  • Impact renforcé grâce à une assistance technique axée sur les meilleures pratiques dans les domaines agricole et financier
  • Priorité au renforcement de l’accès au financement des femmes agricultrices

Les petits exploitants agricoles et les coopératives rurales de Zambie vont bénéficier d’une nouvelle initiative de 30 millions d’EUR visant à accélérer l’investissement dans l’agriculture, dont le lancement a eu lieu ce jour à Lusaka et à Luxembourg. Cette initiative, qui permettra d’améliorer la productivité dans le domaine de l’agriculture et d’en moderniser les activités de transformation, et viendra aider ce secteur durement touché par les difficultés liées à la pandémie de COVID-19. Elle s’accompagnera en outre d’un programme d’assistance centré sur les meilleures pratiques.

Le dispositif de financement, dont la gestion sera confiée à Zanaco, bénéficiera de l’appui de l’Union européenne et de la Banque européenne d’investissement (BEI) dans le cadre du soutien élargi de l’Équipe Europe en faveur de la transition des petits exploitants agricoles vers une agriculture durable en Zambie. Pour la première fois, la Banque européenne d’investissement, plus grande banque publique internationale au monde, apportera un soutien ciblé au secteur de l’agriculture en Zambie.

La Banque européenne d’investissement, dans le cadre de cette première coopération avec Zanaco, accordera une nouvelle ligne de crédit de 15 millions d’EUR qui, complétée par l’engagement de l’Union européenne, permettra de mobiliser 30 millions d’EUR d’investissements nouveaux. Cet appui souligne l’engagement des institutions en faveur du développement de l’agriculture en Zambie, ont déclaré Jutta Urpilainen, la commissaire européenne chargée des partenariats internationaux, et Thomas Östros, vice-président de la BEI.

À l’occasion du lancement de l’initiative à Lusaka, Cecilia Kamanga, secrétaire permanente au ministère de l’agriculture, et Denny Kalyalya, gouverneur de la banque centrale, ont une nouvelle fois insisté sur l’importance, pour la Zambie, de mobiliser des investissements en faveur de l’agriculture, en améliorant l’accès à des financements à long terme. Mukwandi Chibesakunda, directrice générale de Zanaco, a précisé les modalités de ce nouveau soutien ciblé sur l’investissement dans l’agriculture et présenté l’engagement des équipes de Zanaco partout dans le pays pour déployer ce nouveau dispositif.

« Zanaco est déterminé à s’appuyer sur son expérience en matière de soutien à l’agriculture en Zambie, en améliorant l’accès au financement et en partageant les meilleures pratiques et l’innovation afin de débloquer l’investissement dans tout le secteur. Zanaco se réjouit d’associer ses forces à celles de la BEI pour déployer le premier soutien ciblé de l’Équipe Europe destiné à l’agriculture zambienne. Ce nouveau partenariat stimulera l’investissement dans le secteur agricole, créera des emplois et dynamisera la croissance économique du pays dans les prochaines années », a déclaré Mukwandi Chibesakunda, directrice générale de Zanaco.

« Aujourd’hui, nous scellons les liens solides qui unissent l’UE et la Zambie. L’Équipe Europe, dont la Commission européenne, a apporté son soutien à la Zambie dans sa réponse à la pandémie de COVID-19 en lui fournissant près de 58 millions d’EUR. Alors que la page de la pandémie est en passe d’être tournée, l’Équipe Europe est prête à renouveler son appui à ce pays sur la voie d’une reprise verte, durable et inclusive. La ligne de crédit de 15 millions d’EUR signée ce jour permettra à de petits exploitants et à des entreprises du secteur agricole de s’adapter aux changements climatiques. Elle créera des emplois, renforcera la résistance des agriculteurs et aura un impact sur les conditions de vie de milliers de personnes », a indiqué Jutta Urpilainen, commissaire européenne chargée des partenariats internationaux.

« Le secteur agricole joue un rôle décisif dans l’activité économique et le développement social des communautés rurales de la Zambie. Ce nouveau dispositif de 30 millions d’EUR accélèrera l’investissement des petits exploitants et des entreprises agricoles en améliorant leur accès à des financements. Cette toute première coopération de l’Équipe Europe, qui rassemble la BEI, l’Union européenne et Zanaco, ouvre la voie à un avenir plus prospère et génèrera des possibilités d’emplois dans tout le secteur. Elle s’appuiera également sur le partage des meilleures pratiques dans le domaine de l’agriculture, de l’égalité entre les sexes et des financements. Ensemble, l’Équipe Europe et Zanaco s’assurent que les petits exploitants confrontés à des difficultés professionnelles du fait de la pandémie de COVID-19 pourront élargir leurs activités, ouvrir des perspectives et sécuriser leur avenir dans les prochaines années. La nouvelle initiative pour la Zambie fait suite au lancement réussi de mécanismes de l’Équipe Europe en faveur de l’investissement dans l’agriculture au Malawi et au Kenya. Nous avons hâte de proposer des dispositifs similaires dans d’autres pays d’Afrique », a déclaré Thomas Östros, vice-président de la BEI.

« L’Union européenne apporte un important soutien au programme de la Zambie pour une reprise verte et une croissance inclusive et durable. Le nouveau mécanisme pour les chaînes de valeur dans le secteur agricole aidera les petits exploitants à obtenir des financements à long terme à des conditions abordables. L’accès des entreprises agricoles et des petits exploitants aux marchés nationaux et régionaux sera simplifié, ce qui améliorera les moyens de subsistance de milliers de personnes », a précisé Jacek Jankovski, ambassadeur et chef de la délégation de l’Union européenne en Zambie.

Soutien à l’investissement des paysans et des entreprises de Zambie en période de crise

Le nouveau dispositif de financement à l’appui des entreprises et exploitations agricoles de Zambie, qui sera complété par un programme d’assistance technique de l’Union européenne permettra d’accorder des prêts assortis de durées plus longues que ceux normalement mis à disposition, tant en monnaie locale qu’étrangère. L’accès des petits exploitants et des entreprises agricoles au financement par sera par ailleurs renforcé par un mécanisme de partage des risques bénéficiant du soutien de l’Union européenne.

Le prêt de 15 millions d’EUR d’une durée de 7 ans accordé par la BEI à Zanaco, combiné au mécanisme de partage des risques qui a été prévu avec le solide appui de la délégation de l’UE en Zambie et de la Commission européenne, permettra de mobiliser 30 millions d’EUR d’investissements nouveaux réalisés par des petits exploitants et des entreprises privées du secteur ’agricole dans l'ensemble du pays.

Grâce à ce nouveau financement, il sera possible d’accorder des prêts d’une durée plus longue aux entreprises, qui correspondent mieux à la durée de vie économique de leurs investissements.

Au titre de cette initiative, Zanaco accordera des prêts libellés en kwacha de Zambie, en dollar américain et en euro à des clients admissibles, qui débloqueront des investissements, renforçant ainsi la compétitivité globale du secteur agricole du pays.

Augmenter l’impact et les perspectives pour les femmes grâce au partage des meilleures pratiques

L’impact de la nouvelle initiative de financement de 30 millions d’EUR ciblant l’agriculture gérée par Zanaco sera renforcé par le partage des meilleures pratiques dans le cadre d’un programme spécifique d’assistance technique et de formation.

La Frankfurt School of Finance & Management appuiera Zanaco dans ses efforts pour renforcer ses capacités dans le domaine des prêts au secteur agricole et permettre aux entreprises agricoles dirigées par des femmes et aux petites exploitantes du secteur dans le pays de bénéficier d’un meilleur accès à ces nouveaux financements.

Les femmes, qui représentent pourtant une part très importante de la main d’œuvre agricole en Zambie, sont confrontées à des obstacles importants lorsqu’il s’agit d’accéder à des financements.

Le programme d’assistance technique appuiera également le partage de pratiques professionnelles inclusives et durables afin de s’assurer que les investissements des petits exploitants contribuent à réduire la pauvreté, à améliorer la sécurité alimentaire et à rendre les chaînes de valeur agricoles plus compétitives et inclusives.

L’engagement à fort impact de la BEI en Afrique : derniers chiffres

La BEI promeut l’investissement privé et public en Zambie depuis 1978, en soutenant notamment des projets porteurs de transformation dans les domaines de l’eau, de l’énergie et des transports, parallèlement au financement de la croissance des entreprises.

La Banque européenne d’investissement, qui a pour actionnaires directs les 27 États membres de l’UE, est la plus grande banque publique internationale au monde. L’année dernière, elle a accordé 5 milliards d’EUR à l’appui d’investissements publics et privés sur tout le continent africain.

Informations générales

L’Équipe Europe réunit le savoir-faire, les analyses, les réseaux et les ressources de l’ensemble de l’UE (Commission européenne, États-membres, Banque européenne d’investissement et autres institutions financières européennes).