>@NASA/free
©NASA/free
  • Prêt conditionnel de 100 millions d'euros pour le nouveau programme de lanceurs Ariane 6, un programme de l'Agence spatiale européenne pour lequel ArianeGroup est le maître d'œuvre industriel et l'autorité de conception.
  • Premier programme de capital-risque au titre du dispositif InnovFin, d'un montant de 100 millions d'euros, destiné à soutenir l'innovation et la croissance des petites et moyennes entreprises européennes du secteur des technologies spatiales

La Commission européenne noue un partenariat avec le Groupe Banque européenne d'investissement, annonçant 200 millions d'euros d'investissements dans le secteur spatial de l'UE, afin de soutenir des innovations radicales dans ce secteur. Au cours de la conférence sur la politique spatiale européenne qui se tient actuellement à Bruxelles, le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle, va signer un accord avec André-Hubert Roussel, président exécutif d'ArianeGroup, confirmant un prêt de 100 millions d'euros en faveur du nouveau programme de lanceurs Ariane 6.

Cet accord est soutenu par le Fonds européen pour les investissements stratégiques – le pilier financier du plan d'investissement pour l'Europe – et par le dispositif InnovFin de partage des risques pour la recherche d'entreprise financé par « Horizon 2020 » – le programme-cadre de l'UE pour la recherche et l'innovation. En outre, la Commission et la BEI vont annoncer conjointement le tout premier dispositif pilote « InnovFin Space Equity » soutenu par l'UE, et le premier fonds consacré aux technologies spatiales soutenu dans le cadre de ce dispositif pilote en Europe.

Ariane 6

Ariane 6 est le nouveau lanceur lourd européen, développé dans le cadre d'un vaste programme pluriannuel de l'Agence spatiale européenne (ESA) portant sur une nouvelle famille européenne de lanceurs spatiaux destinés à s'adapter aux dernières tendances du marché des satellites mais dont les coûts de production seront sensiblement réduits. La nouvelle génération de lanceurs lourds permettra à l'UE de conserver son indépendance pour ce qui concerne l'accès à l'espace, et de poursuivre son ambition d'engranger des connaissances essentielles pour l'industrie spatiale européenne. Grâce à Ariane 6, l'Europe continuera à mener à bien ses activités de lancement pour toutes les missions vers toutes les orbites, qu'il s'agisse de satellites géostationnaires ou de missions en orbite terrestre basse et moyenne, et à s'adapter à la dynamique du marché des gros satellites et des constellations de satellites ainsi que du segment des petits satellites. Le montant de 100 millions d'euros financera partiellement la participation d'ArianeGroup aux coûts de développement grâce à une structure de financement innovante. Ce financement est conditionné à la réussite commerciale du lanceur Ariane 6, lorsque celui-ci sera opérationnel.

Les PME du secteur spatial

Le dispositif pilote «InnovFin Space Equity» est un programme de 100 millions d'euros relevant d'InnovFin, qui vise en particulier à soutenir l'innovation et la croissance des PME européennes du secteur des technologies spatiales. Ce programme investira, dans toute l'Union, dans des fonds de capital-risque qui soutiennent des entreprises commercialisant de nouveaux produits et services dans le domaine spatial.

Primo Space, un investisseur italien qui finance les technologies dans leur phase de démarrage, est le premier fonds sélectionné par le FEI dans le cadre de ce dispositif pilote. Avec une dotation cible de 80 millions d'euros, il figurera parmi les premiers fonds de transfert de technologies exclusivement consacrés aux technologies spatiales en Europe et sera le premier de ce type en Italie. Il investira dans les projets ou entreprises au stade de la validation de concept, de l'amorçage ou à d'autres phases de leur démarrage et il favorisera la commercialisation d'innovations radicales dans le domaine des technologies spatiales en Italie et en Europe.

La valeur de l'économie spatiale européenne est déjà estimée à 50 milliards d'euros (chiffre de 2019)

et la recherche en matière de technologies aérospatiales est l'un des domaines prioritaires relevant des volets «primauté industrielle» et «défis de société» du programme-cadre «Horizon 2020».

Thierry Breton, commissaire européen chargé du marché intérieur, s'est exprimé en ces termes: «Les deux annonces intervenues aujourd'hui marquent un véritable tournant pour l'Europe dans le soutien de l'industrie spatiale européenne. Tout d'abord, je salue vivement le prêt accordé par la BEI au projet Ariane 6, qui est au cœur de l'objectif de garantir un accès autonome européen à l'espace. Ensuite, au moyen du dispositif "InnovFin Space", nous faisons clairement savoir que l'activité spatiale en Europe est une véritable aubaine. Il s'agit d'une initiative essentielle pour soutenir le développement de jeunes entreprises européennes dans le domaine spatial, en vue de leur expansion.»

«Ce prêt de 100 millions d'euros financera en partie les investissements d'ArianeGroup dans le développement d'Ariane 6, c'est-à-dire des installations industrielles plus compétitives et respectueuses de l'environnement en Allemagne et en France, notamment en Guyane. Grâce à ce financement innovant, avec le soutien de l'Union européenne, par l'intermédiaire du Fonds européen pour les investissements stratégiques, et du dispositif InnovFin de partage des risques pour la recherche d'entreprise, la BEI contribue à nos investissements industriels dans le nouveau lanceur Ariane 6, qui se veut à la fois compétitif, polyvalent et modulaire. L'expertise technologique est ainsi favorisée, permettant au secteur des lanceurs européens de rester toujours à la pointe, et de devenir de plus en plus innovant et écoresponsable. La compétitivité et la fiabilité d'Ariane sont des éléments essentiels pour garantir un accès européen autonome à l'espace et faire en sorte qu'Ariane reste un acteur clé du marché des satellites commerciaux», a déclaré André-Hubert Roussel, président exécutif d'ArianeGroup.

«Des initiatives comme l'EFSI ou InnovFin nous aident à élaborer des solutions de financement adaptées aux besoins de l'industrie spatiale européenne. Elles nous permettent de prêter sous forme de financement par l'emprunt, à l'appui d'un vaste programme pluriannuel visant le développement d'une nouvelle famille de lanceurs spatiaux européens par ArianeGroup, qui offriront une plus grande souplesse et modularité techniques pour répondre aux dernières tendances du marché des satellites», a déclaré le vice-président de la BEI, Ambroise Fayolle, chargé de l'innovation. «Nous pouvons également financer par l'apport de fonds propres des projets et technologies de moindre envergure, comme dans le cadre du dispositif pilote «InnovFin Equity Space», pour soutenir un fonds qui investit à son tour dans les technologies liées à l'espace.»

«L'espace est un moteur important de l'innovation en Europe. Les investissements dans le secteur spatial que nous avons signés aujourd'hui montrent que les fonds publics de l'UE peuvent être déployés pour attirer les investissements privés et catalyser le développement du secteur», a déclaré Alain Godard, directeur général du FEI. «Le tout premier dispositif pilote «Space Equity» et notre premier fonds, situé en Italie, marquent une grande avancée pour le FEI dans ce secteur. L'attraction de plus de capitaux privés dans ce secteur nous permettra de concrétiser ensemble les ambitions de l'Europe dans le domaine spatial.»

Mariya Gabriel, commissaire à l'innovation, à la recherche, à la culture, à l'éducation et à la jeunesse, a déclaré: «Notre engagement à soutenir la recherche et l'innovation dans le domaine spatial traduit notre ambition de placer l'Europe à la pointe du développement des technologies spatiales. Des instruments financiers soutenus par l'UE permettent à nos partenaires financiers, la Banque européenne d'investissement et le Fonds européen d'investissement, d'investir dans des domaines plus risqués et d'attirer d'autres investissements des secteurs public et privé. L'accès au financement est déterminant pour la réussite des chercheurs, innovateurs et entrepreneurs européens du secteur spatial.»

Les annonces d'aujourd'hui s'inscrivent à la suite de projets récents faisant l'objet d'une collaboration du Groupe BEI avec des acteurs clés du secteur spatial. L'an dernier, la BEI et l'Agence du GNSS européen (GSA) ont signé un accord de coopération pour soutenir les investissements dans l'économie européenne des services spatiaux. Leur objectif commun était de créer des emplois hautement qualifiés dans l'UE et d'améliorer la vie quotidienne des Européens en soutenant des entreprises innovantes et en accélérant le développement de nouvelles applications utilisant les systèmes mondiaux de navigation par satellite européens et les données d'observation de la Terre.

Selon une étude récente de la BEI et de la Commission européenne sur l'avenir du secteur spatial européen, les entrepreneurs européens de ce secteur estiment que les sources de financement privées sont trop peu nombreuses. Ils ont donc tendance à se tourner vers des capitaux privés hors UE, en particulier aux États-Unis.

Un nouveau programme spatial de l'UE, qui devrait débuter en 2021, prévoit des mesures spécifiques et des financements supplémentaires pour soutenir l'innovation et la compétitivité du secteur spatial de l'UE, notamment pour encourager l'entrepreneuriat, de la phase de démarrage jusqu'à l'expansion. Le règlement relatif au programme spatial de l'UE fait actuellement l'objet d'une négociation entre le Parlement européen et le Conseil de l'UE.

Contexte

Dispositif «InnovFin – Financement européen de l'innovation» – Dans le cadre d'«Horizon 2020» – le programme de l'UE pour la recherche et l'innovation (2014-2020) –, la Commission européenne et le Groupe Banque européenne d'investissement (BEI et FEI) ont lancé, en 2014, une nouvelle génération d'instruments financiers et de services de conseil, afin d'aider les entreprises innovantes à accéder plus facilement au financement. Jusqu'en 2020, ce dispositif offre une gamme de produits sur mesure visant à financer la recherche et l'innovation au sein des petites, moyennes et grandes entreprises ainsi qu'à soutenir les promoteurs d'infrastructures de recherche.

La Commission européenne et le FEI lancent le dispositif pilote InnovFin Space Equity destiné aux fonds d'investissement, qu'il s'agisse de fonds entièrement consacrés aux activités liées au secteur spatial ou de fonds généralistes cherchant à réaliser des investissements opportunistes dans ce secteur. Les ressources seront allouées dès que les manifestations d'intérêt auront été reçues, jusqu'à épuisement de la capacité d'investissement du produit. Par ailleurs, grâce à sa coopération avec la direction générale de la recherche et de l'innovation, le FEI pourra découvrir davantage le potentiel économique du secteur et soutenir le développement d'une nouvelle génération de gestionnaires de fonds, en collaborant activement avec les agences spatiales nationales ou l'Agence spatiale européenne (ESA).

ArianeGroup conçoit et fournit des solutions innovantes et compétitives pour les lanceurs spatiaux civils et militaires, disposant d'une expertise dans tous les aspects des technologies les plus avancées en matière de propulsion. ArianeGroup est le maître d'œuvre des familles européennes de lanceurs Ariane 5 et Ariane 6, chargé à la fois de la conception et de l'ensemble de la chaîne de production, en ce compris la commercialisation par sa filiale Arianespace, ainsi que des missiles de la force de dissuasion océanique française. ArianeGroup et ses filiales jouissent d'une réputation mondiale en tant que spécialistes du domaine de l'équipement et de la propulsion pour les applications spatiales, leur expertise bénéficiant également à d'autres secteurs industriels. Le groupe est une co-entreprise détenue à parts égales par Airbus et Safran et emploie environ 9 000 collaborateurs hautement qualifiés en France et en Allemagne. En 2018, son chiffre d'affaires était de 3,6 milliards d'euros.