>@ONEE
©ONEE
  • Premier projet solaire avec l’ONEE financé à hauteur de 129 M€ : construction de 7 centrales photovoltaïques répartis sur le territoire marocain
  • Forte mobilisation pour doter les petites et moyennes municipalités d’infrastructures prioritaires d’eau potable 
  • Soutien accru aux entreprises marocaines  

Lors de sa visite officielle au Maroc, Emma Navarro, Vice-Présidente de la Banque européenne d’investissement (BEI), a réaffirmé avec force la qualité du partenariat qui lie la banque de l’Union européenne et le Maroc depuis plus de 40 ans et a annoncé de nouveaux financements dans des secteurs considérés comme stratégiques pour le pays :  le développement des énergies renouvelables, la modernisation des infrastructures en eau potable, le soutien au secteur privé.

Ces financements s’élèvent à un montant global de 401,5 millions d’euros - soit environ 4290 millions de Dirhams marocains (MAD). Ils s’inscrivent dans la droite ligne des orientations stratégiques de l’Union européenne et du Maroc en matière économique, sociale et environnementale. Ils bénéficient de l’expertise de la BEI combinée à des conditions financières attractives.

 « Il s’agit d’un soutien d’envergure pour le Maroc qui réaffirme avec force l’engagement de la BEI en faveur d’une économie verte et inclusive » a déclaré Emma NAVARRO, Vice-Présidente de la BEI. Et de rajouter : « Le développement des énergies renouvelables et d’infrastructures d’eau potable au cœur des territoires, le soutien aux entreprises sont des financements à fort impact économique, social et environnemental pour le Maroc. En tant que banque de l’Union européenne et du climat, la BEI a fait de ces financements une priorité absolue. En agissant ainsi, nous préparons l’avenir pour les jeunes générations. »

Pacte vert : financer l’énergie photovoltaïque au cœur du territoire

Au lendemain de la COP25, le nouvel accord de financement signé entre l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) reflète la forte mobilisation de la Banque de l’Union européenne pour soutenir le développement d’une énergie sûre et alternative en pleine adéquation avec les objectifs du Plan solaire marocain et de la stratégie énergétique du Maroc dont l’ambition est d’atteindre 52% de part du renouvelable dans le mix énergétique d’ici 2030.

« Noor Atlas » est le premier projet solaire financé par la BEI avec l’ONEE. Il s’agit d’un financement d’envergure qui s’élève à 129 millions d’euros - soit environ 1380 millions de Dirhams marocains (MAD) - axé sur la construction de 7 centrales photovoltaïques d’une puissance installée totale de 200 MW dans l’est et le sud du Maroc. Ce financement a été possible grâce à la garantie de l’UE. 

Ce projet bénéficie de toute l’expertise de la BEI dans le cadre de l’Initiative « Résilience économique » (IRE) qui financera  une  assistance technique pour suivre la mise en œuvre du projet.  A l’heure où le Maroc est confronté à une migration importante, la réalisation de ce projet s'inscrit dans le cadre de la stratégie énergétique nationale qui vise la sécurisation d’approvisionnement en énergie électrique et l’amélioration de la qualité de service pour les régions éloignées situées en bout du réseau. Il permettra aussi de valoriser le gisement solaire disponible dans ces régions.

Eau potable : pour des infrastructures modernes et durables

La BEI a également signé avec l’ONEE un accord de financement de 37,5 millions d’euros - soit environ 400 millions de Dirhams marocains (MAD) – pour sécuriser et améliorer l'approvisionnement en eau potable des petites et moyennes agglomérations marocaines. L’enjeu étant d’augmenter la résilience de ces municipalités face aux effets du changement climatique et d’améliorer les performances des installations d’approvisionnement en eau potable. Ce nouveau financement porte à près de 2 milliards d’euros soit environ 20 milliards de Dirhams marocains le montant total du partenariat financier entre l’ONEE et la BEI. Pour le seul secteur de l’eau ce partenariat s’élève à environ 366,5 millions d’euros soit l’équivalent de près de 4 milliards de Dirhams marocains (MAD) avec à la clef la mise en œuvre de 9 projets d’eau potable et d'assainissement.

Ce financement aura de fortes répercussions durables et sociales pour les communes : la qualité des services d'approvisionnement en eau potable  permettra  d’améliorer la qualité de vie de la population tout en dynamisant la croissance économique et l’intégration sociale, l’activité des PME et l’emploi local.

Soutien accru aux entreprises et porteurs de projet 

Le secteur privé a également été au cœur de la visite officielle de la Vice-Présidente au Maroc. La Vice-Présidente a annoncé que la BEI renforçait son soutien aux entreprises marocaines avec notamment l’approbation d’une enveloppe de 235 millions d’euros principalement dédiée aux Petites et Moyennes Entreprises (PMEs) et aux Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) marocaines dans le domaine de la bioéconomie. IL s’agit d’un secteur clef pour le Maroc tant en termes de croissance que de sécurité alimentaire, avec un impact socio-économique fort attendu dans les zones rurales.

La Vice-Présidente s’est entretenue longuement avec plusieurs décideurs ainsi que des chefs d’entreprises, rappelant le soutien accru de la BEI aux petites mais aussi moyennes et grandes entreprises via les institutions financières locales, les fonds d’investissement ou encore les financements directs. La Vice-Présidente a rappelé que la BEI portait une attention particulière à travailler étroitement avec les acteurs locaux afin de proposer des financements qui soient les mieux adaptés aux besoins des entreprises.

En tant que partenaire stratégique du Maroc, la BEI a consacré plus de 5 milliards d’euros – soit plus de 53,5 milliards de Dirham marocain (MAD) – depuis une dizaine d’années à l’appui de projets dans des secteurs clefs de l’économie marocaine tels que l’énergie, les transports, l’eau et l’assainissement, l’éducation, la santé, le logement social, l’industrie, le soutien aux entreprises ou encore l’innovation.