>@Tim Smit/EIB
©Tim Smit/EIB
  • La BEI prête 11 millions d’EUR à Intrinsic ID avec le soutien du « plan Juncker », le Plan d’investissement pour l’Europe de la Commission européenne.
  • Le financement servira à renforcer les ressources d’Intrinsic ID en matière de recherche-développement, d’ingénierie, de développement de produits et de soutien.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé un accord de prêt avec Intrinsic ID, société spécialisée dans les technologies de sécurité de l’internet des objets. La BEI prêtera 11 millions d’EUR à l’appui du renforcement des ressources d’Intrinsic ID en matière de R-D, d’ingénierie, de développement de produits et de soutien. Le prêt de la BEI bénéficiera de la garantie du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), qui constitue le pilier central du Plan d’investissement pour l’Europe, également appelé « plan Juncker ».

« L’internet des objets devrait concerner 50 milliards d’appareils d’ici l’an prochain et, dans le cadre de cette croissance continue, l’incitation à trouver des brèches dans la sécurité augmentera proportionnellement » a déclaré Alexander Stubb, vice-président de la BEI. « Intrinsic ID répond au besoin de sécuriser les produits connectés à l’internet des objets et de protéger les données échangées. Ainsi, il sera possible de garantir aux entreprises de semi-conducteurs et aux fabricants d’appareils concernés par l’internet des objets la sécurité à la fois solide et d’un bon rapport coût-efficacité de leurs produits. Dans un monde toujours plus numérisé, la BEI se doit de montrer son soutien à cet égard. »

Le concours financier de la BEI permettra à la société Intrinsic ID d’accroître son activité au fur et à mesure qu’elle développera sa technologie consistant à créer des identités uniques et à l’épreuve du clonage pour les dispositifs connectés. Les produits d’Intrinsic ID sont fondés sur sa technologie brevetée SRAM PUF – pour fonction physique inclonable (PUF) dans une mémoire dynamique synchrone à accès aléatoire (SRAM) – qui permet de créer une empreinte digitale numérique servant d’identité unique pour les microprocesseurs et autres dispositifs semi-conducteurs intégrés aux produits destinés à l’internet des objets.

Carlos Moedas, commissaire européen chargé de la recherche, de la science et de l’innovation, a déclaré : « La société Intrinsic ID nourrit manifestement de grandes ambitions dans le secteur des technologies de sécurité et l’UE est fière de la soutenir dans ses projets de recherche et d’innovation. Environ un quart de l’investissement total mobilisé dans le cadre du plan Juncker est consacré à la RDI, reflétant l’importance que les décideurs politiques accordent à ce domaine, ainsi que la forte demande qui émane du marché. Je souhaite tout le meilleur à Intrinsic ID dans ses innovations futures. »

« Nous sommes très heureux de notre partenariat avec la BEI, qui s’appuiera sur notre expérience considérable avec certaines des plus grandes sociétés mondiales de semi-conducteurs et a permis de protéger plus de 125 millions de dispositifs destinés à l’internet des objets, a affirmé Pim Tuyls, PDG d’Intrinsic ID. Grâce à ce soutien, nous devrions être en mesure d’élargir notre portefeuille de produits et d’appliquer la technologie SRAM PUF à de nombreux autres cas d’utilisation de l’internet des objets et d’accélérer ainsi notre rythme d’expansion sur ce marché – ce qui est crucial étant donné la rapidité avec laquelle les risques de sécurité concernant l’internet des objets se multiplient jour après jour