>@Tim Smit/Stattnet
©Tim Smit/Stattnet

La Banque européenne d’investissement (BEI) a signé un accord de prêt de 300 millions d’EUR avec Statnett, le gestionnaire norvégien de réseau de transport d’électricité, en vue de l’achèvement de l’interconnexion NordLink entre l’Allemagne et la Norvège.

La signature de cet accord intervient peu après celle de la première partie du financement de l’interconnexion avec le gestionnaire de réseau de transport TenneT pour le volet allemand du projet. Une fois achevée, la ligne bipolaire en courant continu à haute tension (CCHT) reliera la Norvège et l’Allemagne en traversant la mer du Nord. Le projet aura une capacité nominale de 1 400 MW, une tension aux bornes avoisinant les 500 kV et une longueur totale de 624 km.

Andrew McDowell, vice-président de la BEI chargé de l’énergie, a commenté l’opération en ces termes : « La sécurité de l’approvisionnement énergétique et l’utilisation efficace des énergies renouvelables demeurent au premier plan des priorités de financement de la BEI. Depuis longtemps, l’Allemagne accorde une grande attention à la durabilité de l’énergie qu’elle utilise. L’interconnexion lui permettra d’importer de l’hydroélectricité norvégienne lorsqu’elle en aura besoin ainsi que d’exporter sa propre production excédentaire d’énergies renouvelables vers la Scandinavie. La banque de l’UE s’est fixé comme objectif de consacrer au moins 25 % de ses investissements à des projets relevant de l’action en faveur du climat, et ce projet illustre parfaitement à quel point nous prenons cette question au sérieux. »

« Avec un investissement total compris entre 1,5 et 2 milliards d’EUR, l’interconnexion NordLink figure parmi les principaux investissements réalisés par Statnett. Ce projet est une avancée majeure vers un système énergétique mieux intégré et plus respectueux du climat. Il contribuera aussi à renforcer l’utilisation des énergies renouvelables dans les deux pays. La participation de la BEI au financement du projet présente un avantage considérable et constitue une part importante du portefeuille de financement de Statnett. NordLink est la troisième interconnexion que la BEI aide Statnett à financer. Nous accueillons avec grande satisfaction l’engagement constant de la Banque et son soutien en faveur du financement d’un avenir plus électrique et plus respectueux du climat », a ajouté Knut Hundhammer, directeur financier de Statnett.

Ce prêt est la première opération de la BEI en Norvège depuis 2015, année durant laquelle elle avait prêté 200 millions d’EUR pour l’agrandissement de l’aéroport de Bergen. Ce nouveau projet d’interconnexion améliorera la diversification et la sécurité de l’approvisionnement, tout en renforçant l’intégration du marché de l’électricité des deux pays et, plus largement, de l’Europe du Nord-Ouest et des pays scandinaves. Il s’agit également d’un projet d’intérêt commun faisant partie du corridor prioritaire Réseau énergétique des mers septentrionales.