>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

La Banque européenne d'investissement (BEI) et l'Ukraine ont signé ce jour une déclaration d'intention en vue de lancer une nouvelle initiative de financement de projets dans le secteur agroalimentaire, l'objectif étant d'aider ce pays à bénéficier des possibilités offertes par la zone de libre-échange approfondi et complet (DCFTA) mise sur pied dans le sillage de l'accord d'association avec l'Union européenne.

La BEI coopérera avec l'Ukraine afin d'établir un mécanisme de financement de certaines filières agroalimentaires locales. Ce mécanisme financera des investissements visant à renforcer la compétitivité de ces filières, notamment dans le contexte de la zone de libre-échange approfondi et complet. La BEI accordera donc un prêt souverain à l'État ukrainien qui le rétrocédera ensuite par l'intermédiaire d'institutions financières locales ou directement auprès d'établissements publics et privés au sein des filières choisies.

Le projet devrait bénéficier en outre d'aides non remboursables fournies par l'UE dans le cadre de sa Facilité d'investissement pour le voisinage, en vue d'un panachage des ressources et d'un renforcement des capacités.

Heinz Olbers, directeur du département « Pays voisins » de la BEI, a déclaré : « Le secteur agroalimentaire revêt une importance stratégique pour l'Ukraine et il est vital d'améliorer l'efficacité de ses ressources et la qualité de ses produits pour la relance économique et le développement durable de ce pays. La BEI entend soutenir l'ensemble des filières agroalimentaires sélectionnées et spécialisées dans les céréales, les graines oléagineuses et l'aquaculture, en répondant aux besoins de financement d'investisseurs tant publics que privés. Cet appui aidera à mieux satisfaire la demande intérieure en produits de qualité et à renforcer la compétitivité du secteur concerné et de ses exportations vers l'UE et les marchés mondiaux, conformément aux engagements pris en matière de libéralisation du commerce et d'harmonisation des normes par l'UE et l'Ukraine eu égard à la zone de libre-échange approfondi et complet (DCFTA). »

Oleksiy Pavlenko, ministre ukrainien de la politique agricole, a commenté l'opération en ces termes : « Ces fonds devraient contribuer à moderniser les filières clés ciblées du secteur agroalimentaire, à accroître la production et à libérer l'énorme potentiel de l'Ukraine s'agissant des capacités d'exportation, ce qui devrait permettre au pays de tirer parti de la zone de libre-échange avec l'UE. »

La BEI a considérablement intensifié son activité de prêt dans les pays du Partenariat oriental au cours de ces quatre dernières années et atteint un niveau record de 1,2 milliard d'EUR en 2014. À ce jour, les engagements de prêt de la BEI en Ukraine s'élèvent à quelque 3,1 milliards d'EUR.