>@Severn Trent
©Severn Trent

La BEI a accordé à Severn Trent un nouveau prêt à long terme, d'un montant de 530 millions de GBP, pour financer son programme quinquennal d'investissement. La Banque européenne d'investissement a pour actionnaires les 28 États membres de l'UE, y compris le Royaume-Uni, dont elle est le premier bailleur de fonds pour le secteur de l'eau.

« La BEI contribue résolument au financement d’investissements à long terme dans le secteur de l'eau sur l’ensemble du territoire du Royaume-Uni et ailleurs dans le monde. Ce nouveau prêt est l'un des plus importants jamais consentis par la BEI pour des investissements dans le secteur de l'eau au Royaume-Uni. Il témoigne de la qualité du travail accompli par Severn Trent ces dernières années et de ses plans ambitieux pour l'avenir », a déclaré Jonathan Taylor, vice-président de la Banque européenne d'investissement.

Severn Trent fournit de l'eau potable et des services d'assainissement à plus de 7,7 millions de personnes et 4,3 millions de foyers et entreprises dans les Midlands et le centre du pays de Galles. La période tarifaire 2015-2020 en cours verra Severn Trent mettre en œuvre le plus important programme d'investissement de son histoire, d'un montant total de 6,2 milliards de GBP (en valeur réelle). Sur ce montant, le programme d'équipement totalise 3,3 milliards de GBP, comprenant des opérations telles que le « Birmingham Resilience Project » de 255 millions de GBP.

Le nouveau prêt de 530 millions de GBP est l'un des plus importants jamais accordés par la Banque européenne d'investissement à une compagnie des eaux britannique. Depuis 1978, sur le territoire desservi par Severn Trent, la BEI a prêté plus de 2 milliards de GBP pour les infrastructures du secteur de l'eau. 

L'année dernière, la Banque européenne d'investissement a prêté un montant record de 6 milliards de GBP pour des investissements à long terme dans des équipements et des services clés au Royaume-Uni (hôpitaux, infrastructures d'adduction d'eau et d'assainissement, énergies renouvelables, transport d'électricité, participation du secteur privé).