>@EIB/To be defined
©EIB/To be defined

La Lituanie et la Banque européenne d'investissement (BEI) maintiennent leur solide partenariat en créant le fonds « JESSICA II », doté de 150 millions d’EUR, et en signant un accord sur un mécanisme de prêt d'une valeur de 1,3 milliard d'EUR.

Ce fonds « JESSICA II » maintiendra le soutien apporté aux investissements en faveur de l'efficacité énergétique en Lituanie qui visent à réduire les factures énergétiques des résidents de centaines d'immeubles collectifs en Lituanie. L'accord a été signé par Pim van Ballekom, vice-président de la BEI, Rimantas Šadžius, ministre lituanien des finances, et Kęstutis Trečiokas, ministre lituanien de l'environnement.

Le prêt en faveur de la Lituanie, de 300 millions d’EUR, signé ce jour par Rimantas Šadžius et Pim van Ballekom, soutiendra les investissements dans les domaines de la communication, de l'énergie, des infrastructures de transport durable et du développement rural. Il s'agit de la première tranche d'un mécanisme dont le montant total s'élèvera à 1,3 milliard d'EUR.

Pim van Ballekom, vice-président de la BEI responsable des opérations de prêt en Lituanie, a déclaré : « Les deux accords signés aujourd'hui démontrent la détermination de la BEI à soutenir la Lituanie sur le chemin de la croissance. Le fond JESSICA II contribuera à créer de nouveaux emplois et à réduire les émissions de CO2, tout en permettant à des milliers de gens de rénover leur logement et de réduire leur facture énergétique. Ce prêt-cadre permettra de renforcer la compétitivité de l'économie lituanienne dans de nombreux secteurs, y compris les communications, les transports et le développement rural. Ces deux projets constituent une contribution importante à la croissance économique durable et à une meilleure qualité de vie pour le peuple lituanien ».

Rimantas Šadžius, ministre lituanien des finances, a ajouté : « Des instruments financiers tels que le fonds JESSICA nous permettent d'assortir les fonds publics d'un effet multiplicateur en attirant des ressources privées, ce qui conduit à de meilleurs résultats et à de plus grandes incidences sur l'économie. Avec des fonds publics limités et de nombreuses demandes d'investissements, il est essentiel d'avoir un effet de levier sur les ressources privées pour accroître le champ d'action des interventions publiques. La Lituanie et la BEI ont mis au point une coopération mutuelle solide pour ce qui est de la gestion du prêt de la BEI à la Lituanie sur la période 2007-2013. Cette coopération se poursuivra tout au long de la nouvelle période de programmation 2014-2020 pour les Fonds structurels et d'investissement européens (ESIF).

Kęstutis Trečiokas, ministre lituanien de l'environnement, a déclaré : « Je me réjouis de la constance de la rénovation qui est apparue clairement au cours des deux dernières années. Aujourd'hui, 7000 personnes sont heureuses de voir leur facture de chauffage baisser et leurs conditions de vie s'améliorer. Il ne faut pas non plus oublier que les économies d'énergie dues à la rénovation des bâtiments existants constitue l'une des options les plus attrayantes et les moins chères pour réduire les émissions de CO2 et éventuellement améliorer la sécurité énergétique en réduisant les importations de combustibles fossiles. Outre les avantages permanents qu'entraîneront ces rénovations, elles constitueront également une stimulation nécessaire pour l'économie lituanienne. »

L'accord sur JESSICA II

En vertu de l'accord signé ce jour, la BEI deviendra gestionnaire du fonds JESSICA II. C'est ainsi que quelque 150 millions d’EUR prélevés sur les Fonds structurels et d'investissement européens 2014-2020 seront mis à disposition des autorités lituaniennes pour leur programme de modernisation des immeubles collectifs, une priorité des pouvoirs publics bénéficiant d'un soutien national et local et d'une reconnaissance internationale. Ce fonds succédera au Fonds de participation JESSICA en Lituanie (JESSICA I) – dont l'intégralité des fonds a été engagée. Il s'agit du premier mandat confié à la BEI pour gérer les instruments financiers décentralisés sur la période de programmation 2014-2020. Sur la base des bons résultats obtenus par JESSICA I, le présent fonds permettra la modernisation énergétique d'immeubles résidentiels en Lituanie grâce à des prêts préférentiels. Jusqu'à présent, 250 immeubles au maximum ont été rénovés et environ 1000 bâtiments sont en cours de rénovation.

Un prêt pour le cofinancement

Le prêt de 300 millions d’EUR signé ce jour constitue la première tranche d'un mécanisme de financement de 1,3 milliard d'EUR. Il sera mis à disposition pour cofinancer des projets sélectionnés au titre des programmes opérationnels lituaniens sur la période 2014-2020. Les Fonds structurels de l’UE représenteront un pourcentage fixe du coût des projets admissibles, le solde étant couvert par le budget de l’État ou par le recours au prêt de la BEI. Ce prêt soutiendra principalement des projets dans les domaines de la recherche, de l'éducation et de l'informatique, mais également des PME lituaniennes, des projets relatifs à l'atténuation des changements climatiques et des programmes en faveur de l'emploi. Plus précisément, trois grands projets ont également été sélectionnés pour bénéficier d'un financement : la construction du contournement ouest de Vilnius, la modernisation du secteur du chauffage central à Vilnius et la modernisation du secteur du chauffage central à Kaunas. En outre, les fonds attribués dans le cadre du prêt de la BEI pourraient être rétrocédés aux municipalités ou aux entreprises dont l'État ou une collectivité locale est propriétaire ou actionnaire. Celles-ci pourraient utiliser le prêt pour cofinancer les projets mis en œuvre au titre de l'assistance structurelle de l'UE. Le ministère lituanien des finances annoncera les détails des procédures de rétrocession une fois que la première tranche aura été décaissée.