>@Imagemaker/To be defined
©Imagemaker/To be defined

Fournisseur majeur de solutions innovantes dans les domaines des polyoléfines, de la chimie de base et des engrais, Borealis bénéficie du soutien de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour poursuivre ses activités de recherche-développement (R-D) dans les matières premières plastiques, qu’on appelle polymères. La banque de l’Union européenne (UE) lui accorde un prêt à long terme de 150 millions d’EUR contribuant au financement d’innovations de produits à base de polymères de nouvelle génération. Les deux parties ont signé le contrat de prêt ce jour à Luxembourg.

Borealis compte des clients dans plus de 120 pays et emploie environ 6 200 personnes dans le monde. De concert avec Borouge, une société commune créée avec Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC), Borealis fournit des produits et services à des clients dans le monde entier. Fortes de 50 ans d’expérience dans les polyoléfines (polyéthylène et polypropylène), Borealis et Borouge offrent des produits utilisant les technologies propriétaires Borstar® et Borlink™ à des industries clés dans le domaine des infrastructures, de l’automobile et des emballages élaborés.  

Le prêt accordé par la BEI vise à soutenir le programme d'investissement pluriannuel mené par Borealis à son siège en Autriche, ainsi qu’en Finlande et en Suède, où sont implantés deux autres de ses centres de R-D. Le projet est principalement axé sur l’innovation de produits à base de polymères de nouvelle génération. Les fonds serviront, en outre, à financer le programme interne de formation professionnelle.  

Le prêt dont bénéficie Borealis s’inscrit dans le cadre d’un programme de financement conjoint de la BEI et de la Commission européenne. Ce dispositif, appelé Mécanisme de financement avec partage des risques, est un instrument novateur qui vise à partager les risques de crédit. Il a pour objet de faciliter l’accès des entreprises privées ou des organismes publics aux emprunts pour réaliser leurs projets présentant un profit de risque plus élevé dans les domaines de la R-D, de l’innovation et de la démonstration. Le financement de projets de R-D est l’un des grands axes de l’activité de la BEI. Pour la seule année 2013, le volume de prêt à l’appui de la R-D s’établissait à 15,6 milliards d’EUR au total.

À l’occasion de la signature du contrat, Wilhelm Molterer, vice-président de la BEI responsable notamment des opérations de prêt en Autriche, s’est exprimé en ces termes : « Borealis apporte la preuve que l’activité de recherche et la formation des jeunes peuvent être menées de front dans l'entreprise. Pour être compétitive et forte économiquement, l'Europe a besoin à la fois d’une industrie innovante et d’une main-d’œuvre bien formée. Borealis apporte à cet égard une contribution importante que la BEI est heureuse de soutenir par le biais de ce financement. »

Daniel Shook, directeur financier de Borealis, a déclaré : « Pour Borealis, cette nouvelle coopération avec la BEI constitue une étape clé pour ses investissements en R-D en Europe. Nous sommes très heureux d’avoir pu bénéficier de l’intervention de la BEI, un partenaire de premier plan, pour le financement des centres de recherche-développement et d’innovation de Borealis en Autriche, en Finlande et en Suède. »