>@EIB
©EIB

Mme Eva SREJBER a été nommée vice-présidente de la Banque européenne d'investissement (BEI) avec effet au 1er juillet 2007. Au sein du Comité de direction de la BEI, Mme Srejber sera responsable des opérations de financement en Finlande, en Suède, en Estonie, en Lettonie, en Lituanie, dans les pays voisins à l’Est de l’UE, y compris la Russie, ainsi que dans les pays de l’AELE (Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse). Elle sera également chargée de superviser les activités menées par la BEI pour appuyer l’instauration d’une économie européenne compétitive et innovante (initiative i2i), ainsi que les évaluations ex post des opérations de la BEI. 

Avant d’intégrer la BEI, Mme Srejber a travaillé dans le secteur bancaire suédois et dans des institutions financières internationales ; tout récemment, elle a occupé le poste de premier vice-président du comité de direction et de premier sous-gouverneur de la Banque centrale de Suède (Sveriges Riksbank).

Auparavant, en tant que président-directeur général adjoint et membre du comité de direction de la FöreningsSparbanken (Swedbank) ses domaines de compétences couvraient, entre autres, l’UE et l’UEM (1998).

De 1994 à 1997, Mme Srejber a assumé les fonctions d’administrateur suppléant, puis d’administrateur titulaire pour le groupe électoral composé des pays nordiques et des pays baltes au Fonds monétaire international (FMI).

Elle a en outre siégé aux conseils d’administration de l’Office national de contrôle des compagnies d’assurances privées, de l’Institut suédois des statistiques et du Conseil national pour les combustibles nucléaires irradiés (1987-1991).

Depuis 1981, Mme Srejber a participé à différents comités relevant de la sphère de la coopération nordique, de l’OCDE, de la BRI, du FMI, et de l’Union européenne, notamment de la Banque centrale européenne (BCE). Elle a également assumé des responsabilités dans le domaine de la coopération bilatérale avec des banques centrales de pays en transition ou en développement.

De nationalité suédoise, Mme Srejber est diplômée en économie (1975) et possède d’excellentes connaissances des langues anglaise, française et allemande.

Informations générales

Le Comité de direction est l’organe exécutif permanent de la BEI. Sous l’autorité du président, M. Philippe Maystadt, il assure collégialement la gestion courante de la BEI, prépare les décisions du Conseil d’administration et veille à leur application, notamment pour ce qui concerne les opérations d’emprunt et de prêt. Les membres du Comité de direction, qui se compose d'un président et de huit vice-présidents, sont responsables uniquement envers la Banque. Choisis parmi les candidats proposés par l’État membre concerné, ils sont nommés, sur proposition du Conseil d’administration, par le Conseil des gouverneurs (c’est-à-dire les ministres, généralement les ministres des finances, de chaque État membre de l'UE) pour un mandat renouvelable d'une durée pouvant aller jusqu'à 6 ans. La Suède partage un siège au sein du Comité de direction avec l’Autriche, l’Estonie, la Finlande, la Lettonie et la Lituanie, pays qui constituent, avec elle, un groupe électoral. Ce siège est occupé à tour de rôle, et pour une durée de quatre ans, par chaque membre du groupe électoral. Le Comité de direction de la BEI est basé à Luxembourg.

Mme Srejber remplace M. Sauli Niinistö au sein du Comité de direction. Vice-premier ministre de Finlande de 1995 à 2001, M. Niinistö a assumé, au sein du Comité de direction, de septembre 2003 à 2007, les responsabilités qui échoient à Mme Srejber, avant de reprendre sa carrière politique en Finlande, où il exerce actuellement les fonctions de prédident du Parlement.

Le Groupe Banque européenne d’investissement, la banque des projets européens, finance des investissements ayant pour objectif la modernisation de l’économie des États membres et des pays proches de l’Union.

En 2006, la Banque européenne d’investissement a prêté un total de 45,8 milliards d’EUR à l’appui de projets concourant à la réalisation des objectifs des politiques de l’Union européenne. Les financements accordés dans les États membres de l’UE, qui étaient alors au nombre de 25, se sont élevés à 39,8 milliards d’EUR, représentant 87 % des activités de la Banque. Pour financer ses opérations, la BEI a levé un total de 48 milliards d’EUR sur les marchés internationaux des capitaux en lançant 303 émissions obligataires libellées dans 24 monnaies. Propriété des États membres, la BEI (notée AAA) est le plus grand émetteur obligataire supranational au monde.

L’année 2006 constituait la première année complète de mise en œuvre de la nouvelle stratégie décidée en juin 2005 par les gouverneurs de la BEI : une stratégie qualitative d’investissement et d’innovation financière, qui consiste à :

  • renforcer l’effet de levier des interventions de la BEI,
  • concentrer ses financements dans l’Union sur six priorités européennes,
  • contribuer à la convergence économique entre l’Union et ses pays partenaires.