Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    Bruxelles
    20
    mar 2012
    Bureau de la BEI à Bruxelles (6e étage), Rue de la Loi 227
    Bruxelles
    Belgique

    Le 20 mars 2012, la Banque européenne d’investissement (BEI) a invité les organisations de la société civile à un séminaire qui avait pour objet d’engager un débat et d’échanger des points de vue sur son approche en matière d’évaluation de l’empreinte carbone, c’est-à-dire sur la méthode qu’elle met en œuvre pour mesurer les émissions de gaz à effet de serre des projets qu'elle finance.

    Des membres du personnel de la Banque issus du Bureau des affaires environnementales, climatiques et sociales et du département Transport et énergie ont présenté la méthode d’évaluation de l’empreinte carbone de la BEI à un groupe varié d’organisations de la société civile liées à l’environnement. Les méthodes suivies ont été expliquées en détail, à l'aide d’exemples concernant des projets dans les secteurs de l'énergie et des transports.

    Le séminaire a contribué à la compréhension de l’activité de la Banque dans ce domaine et des défis que pose l’évaluation des émissions de gaz à effet de serre dues aux projets. Il a été très apprécié de tous les participants, représentants de la société civile et personnel de la BEI.

    Contexte

    En janvier 2009, la BEI a lancé un processus visant à évaluer l’empreinte carbone des projets qu’elle finance, dans le but de mieux comprendre de quelle manière elle participe aux émissions globales de gaz à effet de serre (des informations complémentaires et une présentation détaillée des méthodes appliquées figurent à l'adresse : http://www.eib.org/about/documents/footprint-methodologies.htm).

    Tout au long de ce processus pilote, une attention particulière a été portée à la façon d’utiliser au mieux ces données pour faire connaître la démarche suivie par la Banque pour les projets individuels, ses lignes directrices pour les différents secteurs et sa stratégie générale concernant l’action en faveur du climat. La BEI compile actuellement les résultats pour 2011 et devrait pouvoir tirer des conclusions pour les trois années étudiées d'ici la mi-2012.

    Dans ce contexte, la BEI souhaitait présenter et discuter ses choix méthodologiques, les enseignements tirés du processus pilote ainsi que les défis que pose l’application des méthodes suivies. Parallèlement, elle voulait également connaître l’opinion des parties prenantes afin de renforcer la compréhension mutuelle et l’adoption d’approches communes dans ce domaine.