Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    Vienne
    20
    mar 2017
    Oesterreichische Nationalbank (rez-de-chaussée) – Otto-Wagner-Platz 3, A-1090
    Vienne
    Autriche

    Le 20 mars 2017, l’Oesterreichische Nationalbank (OeNB) et la Banque européenne d’investissement (BEI) ont conjointement organisé, dans les locaux de l’OeNB à Vienne, un atelier sur l’investissement en Autriche. Andrew McDowell, vice-président de la BEI, a dressé un tableau des activités de la Banque en Autriche, puis présenté les activités prévues à l’aune de l’enquête de la Banque sur l’investissement dans le pays. Peter Mooslechner, membre du conseil d’administration de l’OeNB, a ouvert la discussion. Debora Revoltella, directrice du département Analyses économiques de la BEI, a quant à elle présenté la nouvelle enquête de la BEI sur l’investissement, qui vient d’être lancée.

    Le discours d’ouverture a été prononcé par P. Mooslechner et D. Revoltella. Qualifiant cet atelier d’initiative importante, P. Mooslechner a souligné la nécessité de mettre l’accent sur l’investissement réel en tant que moteur principal de la croissance économique et de l’emploi. Il a noté le caractère prolongé de la crise actuelle, qui a pour corollaire une demande atone, une sous-exploitation des capacités, des incertitudes politiques et des prévisions moroses quant à la croissance économique future. Il a conclu en insistant sur le rôle joué par les décideurs européens pour aider à redynamiser les investissements publics comme privés. La Banque centrale européenne a apporté sa contribution en abaissant les taux d’intérêt et en fournissant de la liquidité au secteur bancaire, ce qui a permis aux entreprises de bénéficier de conditions de financement favorables et a ainsi empêché une nouvelle baisse des investissements. D. Revoltella a donné le coup d’envoi de l’atelier en rappelant la mission de la BEI, à savoir financer des investissements viables. À cet égard, l’un des principaux objectifs de l’atelier consistait à identifier des domaines où la BEI peut soutenir l’Autriche sans effet d’éviction sur d’autres investissements. L’enquête du Groupe BEI sur l’investissement en Autriche, lancée lors de l’atelier, pourrait permettre d’identifier ces domaines.