Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    Leipzig
    31
    mai 2017
    Leipzig
    Allemagne

    Le sommet 2017 du Forum international des transports explorera les tendances en matière de gouvernance dans les transports et définira les défis les plus pressants dans ce secteur. Sous l’angle de la gouvernance, il se concentrera sur les infrastructures, la connectivité mondiale, la réglementation adaptée à l’innovation, ainsi que la mobilité urbaine et l’accès aux zones urbaines.

    La gouvernance dans les transports influence toutes les décisions, des pistes cyclables locales aux routes commerciales internationales. Le cadre de gouvernance infléchit le processus décisionnel et les politiques, qui portent entre autres sur les considérations environnementales et climatiques, les conditions de travail, l’accessibilité et les solutions techniques, et répond aux défis organisationnels et financiers qui sont en flux continu pour le secteur. Parmi les facteurs importants dans ce domaine figurent les cadres législatif et réglementaire, l’attribution et le transfert de responsabilités entre les différents niveaux hiérarchiques et secteurs, ainsi que l'engagement des parties prenantes.

    Pim van Ballekom, vice-président de la Banque européenne d’investissement, participera à la séance plénière sur « Better governance for investment in transport infrastructure » (meilleure gouvernance pour les investissements dans les infrastructures de transports) organisée le jeudi 1er juin de 14 h 30 à 16 heures. Le vice-président décrira quels sont, du point de vue de la BEI, les principaux obstacles que dresse la gouvernance à l’investissement dans les transports en Europe et comment le plan d'investissement pour l'Europe peut contribuer à renouer avec l’investissement au sein de l’UE.

    Informations complémentaires sur la séance : « Better governance for investment in transport infrastructure ».

    Les dispositifs de bonne gouvernance contribuent activement à déterminer la satisfaction des utilisateurs et l’accessibilité tarifaire des infrastructures de transport. Si les décideurs appliquent un cadre de gouvernance solide, les infrastructures contribueront à la productivité économique et au bien être individuel en donnant accès à la santé, à l'éducation, aux emplois, aux loisirs et aux marchés. En cas de faiblesse des dispositifs de bonne gouvernance, les collectivités peuvent voir des occasions leur échapper du fait d’investissements insuffisants, d’infrastructures inappropriées ou de projets coûteux, qui détournent les ressources d’autres finalités utiles. Au cours de cette séance, des décideurs de haut niveau se pencheront sur les questions suivantes :

    • Comment maintenir un juste équilibre au niveau des investissements dans les infrastructures pour prendre en compte les besoins des différents groupes d’utilisateurs – y compris ceux des futurs utilisateurs, qui ne sont pas encore clairement définis ?
    • Comment les dispositifs de bonne gouvernance peuvent-ils inciter à la fois à assurer la maintenance efficace des actifs existants et à effectuer de nouveaux investissements dans les infrastructures ?
    • Quels dispositifs de bonne gouvernance garantissent un bon rapport qualité-prix dans le cas de partenariats public privé ?
    • Comment la planification stratégique trouve-t-elle un juste équilibre entre les certitudes à long terme en matière d’investissement et les priorités et les contraintes à court terme en matière de financement ?
    • Comment renforcer la responsabilité des décideurs vis-à-vis de la performance des investissements ?