Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    Vienne
    16
    avr 2018
    00:00 (CET)
    Oesterreichische Nationalbank, Kassensaal, premier étage, Otto-Wagner-Platz 3
    Vienne
    Autriche
    >@EIB
    ©EIB

    Dans le cadre d’une série d’événements organisés dans le but de débattre des tendances actuelles dans le domaine de l’investissement et du financement de l’investissement à l’échelle nationale dans les différents États membres, la BEI a organisé, conjointement avec la banque centrale autrichienne (Oesterreichische Nationalbank – OeNB), une conférence d’une demi-journée intitulée « Le financement des investissements dans l’innovation et la croissance – comment l’Autriche soutient la comparaison avec ses homologues performants ». 

    L’enquête annuelle de la BEI sur l’investissement et le financement de l’investissement (EIBIS) est une étude menée dans les 28 États membres de l’UE auprès de 12 500 PME et entreprises de plus grande taille (hors secteur financier), qui rassemble des informations qualitatives et quantitatives sur les activités d’investissement de ces entreprises, sur leurs sources et besoins de financement ainsi que sur les difficultés auxquelles elles sont confrontées. L’enquête EIBIS révèle qu’en dépit de la reprise des investissements en Europe, le redressement reste lent et diffère en fonction des pays et des catégories d’actifs. Pour pouvoir définir des politiques d’action appropriées, il est crucial de comprendre les raisons qui expliquent la lenteur de cette reprise.

    En Autriche, les dépenses d’investissement se caractérisent par leur large base et leur volume élevé et concernent de plus en plus des investissements dans le renforcement des capacités. Pour assurer une poursuite durable du cycle d’investissement, il est nécessaire de garantir un niveau de financement suffisant. D’une manière générale, les conditions de financement sont favorables en raison d’une politique monétaire accommodante.

    La conférence conjointe OeNB-BEI a été le cadre d’une réflexion sur la question de savoir si les acteurs du marché et les économistes voyaient des possibilités d’amélioration dans l’allocation des ressources, si les besoins en investissements structurels étaient couverts efficacement et si les entreprises innovantes bénéficiaient d’un accès approprié aux financements. Des experts de haut niveau et des acteurs de terrain éminents ont examiné le cadre de financement des investissements d’entreprises, d’une manière générale, et la situation des PME innovantes et des jeunes pousses, en particulier.