>@Michael Sazel/STRABAG
©Michael Sazel/STRABAG
  • Ces nouvelles infrastructures éducatives permettront d’accueillir 1 730 enfants dans la capitale autrichienne qui connaît une forte croissance.
  • Les nouveaux bâtiments afficheront d’excellentes performances énergétiques et contribueront à atténuer les changements climatiques.

La Banque européenne d’investissement (BEI), la Ville de Vienne et un consortium d’entreprises ont entamé la construction de deux nouveaux campus scolaires verts pouvant accueillir 1 730 enfants. La capitale autrichienne est confrontée à une forte croissance démographique et a donc besoin de nouvelles infrastructures scolaires de toute urgence.

La cérémonie de lancement des travaux qui a eu lieu le 19 juillet a marqué le début du troisième projet du programme d’infrastructures éducatives BIENE (BildungsEinrichtungen-Neubauprogramm, en allemand « Programme de construction d’infrastructures éducatives), que la BEI soutient et qui bénéficie également de l’appui du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS).

Les nouveaux bâtiments éducatifs de la Rappachgasse et de la Landgutstrasse à Vienne présenteront d’excellentes performances énergétiques, soit 44 % sous la norme fixée pour les bâtiments à consommation d’énergie quasi nulle pour le site de la Rappachgasse et 51 % pour celui de la Landgutstrasse. Le projet est donc conforme aux objectifs de la BEI en matière d’action pour le climat.

Les caractéristiques architecturales et pédagogiques des campus permettront la mise en place de formes d’apprentissage nouvelles et innovantes car les installations rassembleront sur un seul site une crèche, une école maternelle et primaire, le premier cycle du secondaire et l’éducation répondant à des besoins spéciaux, ainsi que des activités de loisirs.

Le projet est mis en œuvre dans le cadre d’un partenariat public-privé (PPP). La Landesbank allemande Helaba agit en qualité de co-bailleur de fonds d’une société détenue par un consortium réunissant HYPO NOE, STRABAG Real Estate et Caverion Österreich, les adjudicataires de l’appel d’offres relatif au projet.

« L’éducation est essentielle pour une croissance durable, la compétitivité et l’inclusion sociale en Europe. La BEI est fière d’apporter son appui à un projet qui soutient la réalisation des objectifs de la politique sociale et environnementale et promeut les bâtiments scolaires écologiques », a déclaré Thomas Östros, vice-président de la BEI. « En raison de ses incidences sociales positives, le projet peut également bénéficier d’un financement sur le produit des obligations pour le développement durable proposées par la BEI. »

Le produit des obligations pour le développement durable n’est affecté qu’à des projets environnementaux et sociaux qui contribuent de manière substantielle à la réalisation des objectifs de durabilité de l’UE. En 2018, la BEI a été le premier émetteur à aligner la documentation concernant ses obligations sur la législation de l’UE relative à la finance durable.

À propos du Plan d’investissement pour l’Europe

Le Plan d’investissement pour l’Europe est l’une des priorités absolues de l’Union européenne ; il vise à dynamiser l’investissement pour créer des emplois et de la croissance en rationalisant davantage l’utilisation des ressources financières nouvelles et existantes. En recourant aux garanties du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), le Groupe BEI est à même d’assumer une part plus importante des risques liés aux projets, encourageant ainsi des bailleurs de fonds privés à participer au financement de ces opérations. Les projets et accords qui ont été approuvés pour un financement au titre du FEIS jusqu’à présent devraient permettre de mobiliser 546,5 milliards d’EUR d’investissements et de soutenir plus de 1,4 million de jeunes pousses et de petites et moyennes entreprises (PME) dans l’ensemble des États membres de l’Union européenne.