>@Aquafin
©Aquafin
  • Onzième accord de prêt entre la BEI et Aquafin ; 100 millions d’EUR pour l’extension des infrastructures de traitement des eaux usées des villes et communes flamandes.
  • Le financement servira à financer des investissements qui permettront d’augmenter encore le pourcentage d’eaux usées traitées en Flandre entre 2020 et 2022.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et la société flamande de traitement des eaux usées Aquafin ont signé un nouvel accord de prêt, cette fois pour un montant de 100 millions d’EUR. Il s’agit de la première tranche du onzième accord-cadre entre les deux parties, d’une valeur totale de 200 millions d’EUR. Les fonds serviront à élargir la collecte et le traitement des eaux usées en Flandre. Actuellement, un peu plus de 84 % de toutes les eaux usées en Flandre sont collectées et traitées, en partie grâce à ce dispositif de prêt. Ce pourcentage devrait encore augmenter dans les années à venir.

Outre un certain nombre de projets de moindre envergure, Aquafin construira trois nouvelles stations d’épuration des eaux usées et agrandira cinq sites existants, tous situés à moins de 50 km du littoral de la mer du Nord. Étant donné que le projet soutenu entraînera une forte réduction des pluies et des eaux usées non traitées qui atteignent la mer du Nord, le prêt contribue à l’initiative « Clean Oceans ». En outre, de nombreuses infrastructures existantes seront optimisées ou remplacées, par exemple par des réseaux d’égouts distincts pour les eaux pluviales et les eaux usées.

Grâce à ce prêt, Aquafin contribue également à la réalisation des objectifs de la BEI en matière de climat, puisque 51 % des sous-projets soutenus par le dispositif ont un lien positif direct avec les changements climatiques. La réalisation de ce projet devrait permettre la création de 4 700 emplois (équivalents temps plein). Les installations qui seront construites et rénovées traiteront les eaux usées plus efficacement, induisant une diminution de la consommation d’énergie et des émissions de CO2. Des mesures d’efficacité énergétique seront mises en œuvre sur tous les sites relevant du projet.

« Nous sommes heureux de soutenir les investissements d’Aquafin pour aider la Région flamande à atténuer les effets néfastes des changements climatiques et à s’y adapter, puisque cela répond à une des grandes priorités de la BEI », a déclaré Emma Navarro, vice-présidente de la BEI chargée de l’action pour le climat. « Ce projet s’inscrit parfaitement dans notre engagement à accroître les financements pour l’action climatique et à intégrer le climat dans tout ce que nous entreprenons : traiter plus efficacement les eaux usées permet de réduire les émissions de carbone, tandis que les investissements dans les réseaux d’égouts, les systèmes d’assainissement et les stations de pompage améliorent l’adaptation aux phénomènes climatiques. Parallèlement, en réduisant les eaux non traitées et les eaux usées qui atteignent la mer, le projet contribuera à la mise en œuvre de l’initiative « Clean Oceans »

« Ce financement de la BEI aide Aquafin et la Flandre à atteindre plusieurs objectifs », a déclaré Jan Goossens, PDG d’Aquafin. « Grâce à une nouvelle extension des infrastructures de traitement, la faune aquatique en voie de reconstitution dans les ruisseaux et les rivières recevra une bouffée d’air nécessaire. En cas de fortes pluies, le débranchement ciblé des eaux pluviales réduit à la fois le risque d’inondation et le risque que de l’eau non traitée se déverse dans les eaux de surface. De plus, ces projets de découplage stimulent la réutilisation locale de l’eau, ce qui est important pour combler les longues périodes de sécheresse. Enfin et surtout, grâce à nos projets parallèles favorisant l’efficacité énergétique et la production d’énergie renouvelable, nous contribuons grandement aux objectifs de la Flandre en matière de climat. »

Étant donné que les investissements ont un impact sur l’humain, la nature et la société, la BEI attache une grande importance à la durabilité des projets qu’elle soutient.

Informations générales 

Aquafin est l’entreprise chargée par la Région flamande de construire et de gérer les infrastructures de traitement des eaux usées d’environ cinq millions de Flamands. À cet effet, la Région flamande confie chaque année une série de projets à l’entreprise, y compris des projets pour lesquels la Région reprend les investissements des municipalités afin de réduire la pression financière. À ce jour, Aquafin a déjà mis en œuvre, pour la Région flamande, des projets représentant au total 4 milliards d’EUR et dispose d’une réserve de projets s’élevant à 1,7 milliard d’EUR supplémentaire.