>@Dusan Ondrejicka/EIB
©Dusan Ondrejicka/EIB
  • Un projet pionnier en Arménie rendra les bâtiments plus efficaces sur le plan énergétique et plus résistants aux tremblements de terre.
  • Quelque 150 jardins d’enfants bénéficieront de la subvention de 5 millions d’EUR accordée par le Partenariat pour la promotion de l'efficacité énergétique et de l'environnement en Europe orientale (E5P), auquel l’Union européenne contribue le plus largement.
  • Ce projet est mis en œuvre conjointement par la BEI, la municipalité d’Erevan, le Fonds vert pour le climat (FVC) et le PNUD.
  • Cette subvention vient compléter le prêt de 7 millions d’EUR signé avec la BEI en 2017.

Avec le fonds à donateurs multiples E5P et la municipalité d’Erevan, la Banque européenne d’investissement (BEI) a signé ce jour un accord précurseur sur le versement d'une aide non remboursable de 5 millions d’EUR en faveur de la rénovation sans précédent de bâtiments publics dans la capitale de l’Arménie, Erevan. Le Partenariat pour la promotion de l'efficacité énergétique et de l'environnement en Europe orientale, l’E5P, est un fonds de 200 millions d’EUR appuyant des investissements municipaux dans des projets axés sur l'efficacité énergétique et l’environnement dans les pays du Partenariat oriental*.

L’aide non remboursable de l’E5P vient s'ajouter au prêt de 7 millions d’EUR signé avec la BEI en décembre 2017 pour aider la municipalité d’Erevan à financer des mesures en faveur de l’amélioration de l’efficacité énergétique dans les bâtiments publics. Elle financera des projets qui renforceront l’efficacité énergétique et la résistance aux tremblements de terre, dans des jardins d’enfants : 29 établissements seront intégralement rénovés, tandis que 118 bénéficieront d'une réfection moins complète, qui consistera à introduire des mesures favorisant l’efficacité énergétique, sous réserve que des études préliminaires aient donné des résultats satisfaisants. Ces opérations créeront un environnement nettement plus sûr, dans lequel 34 500 personnes environ, dont des élèves, des enseignants et des membres du personnel, se sentiront mieux. Elles engendreront des économies d'énergie primaire de 27 800 MWh par an et contribueront à réduire les émissions de CO2 de 5 502 tonnes par an tout en faisant baisser sensiblement d’autres émissions de gaz à effet de serre. Elles contribueront à atténuer les effets des changements climatiques et à réduire de 1,1 million d’EUR les dépenses en services énergétiques inscrites au budget municipal d’Erevan. En outre, ces dispositions créeront des activités économiques sur le plan local et régional, notamment dans l’industrie du bâtiment, soutenant ainsi le développement des entreprises du secteur privé.

Le vice-président de la BEI, Vazil Hudák, s’est exprimé ainsi : « La banque de l’UE, avec ses partenaires, favorise de réels changements pour le peuple arménien. La BEI encourage les projets comme celui-ci qui contribuent à améliorer l’environnement et, donc, la qualité de vie. Les 147 jardins d’enfants d’Erevan montreront la voie à suivre en matière d’efficacité énergétique et d’économies d’énergie, car l’énergie la moins chère est celle que nous évitons de produire ».

Le chef de la délégation de l’UE, Piotr Antoni Switalski a déclaré : « L’efficacité énergétique est l’énergie la moins chère, car c’est celle qui n’engendre pas de dépenses ! Les nouvelles technologies peuvent produire de l’énergie plus propre et créer des emplois et la mobilisation des parties prenantes de l’État, des institutions financières internationales, des municipalités, de la société civile et des citoyens constituera le pilier de l’intensification des réformes et des investissements. L’UE a appuyé des mesures d’efficacité énergétique en Arménie, notamment celles destinées aux 21 municipalités signataires de la Convention des maires et à plus de 6 000 foyers bénéficiaires de projets financés par l’UE ; elle continuera de le faire. La subvention de 5 millions d’EUR proposée par l’E5P rendra donc abordable la mise en œuvre des rénovations et des mesures en faveur de l’énergie renouvelable, soutiendra les projets d’investissement de l’Arménie dans la gestion de l’énergie par la demande, garantira une incidence économique forte au niveau des budgets municipaux et offrira des bénéfices sur le plan social et environnemental. L’UE estime que face à un projet pilote à grande échelle comme celui qui est ici proposé, d’autres villes ou acteurs seront incités à investir également. »

Le maire d’Erevan, Taron Margaryan, a noté ce qui suit : « La municipalité d’Erevan se félicite particulièrement des projets mis en œuvre avec l’assistance financière de la Banque européenne d’investissement et de l’Union européenne. La coopération, dans divers secteurs de l’économie urbaine, est importante pour le développement des infrastructures d’Erevan. Grâce au prêt de la BEI, des bâtiments publics seront rénovés ; dans un premier temps, nous remettrons en état la majorité des jardins d’enfants de la ville, ce qui est très important à nos yeux puisque les enfants représentent notre avenir. Ce projet sera une première en Arménie, car il comporte un volet consacré à l’efficacité énergétique et à la résistance aux phénomènes sismiques. Aux côtés de la BEI, de l’E5P et du FVC, la municipalité d’Erevan est résolument déterminée à participer au financement de ce projet ; la signature, dans le cadre de l’E5P, de l’accord sur le versement de l’aide non remboursable lui permet de se concrétiser. Permettez-moi de souligner que tous les projets en cours auront une incidence éminemment positive et qu'ils visent à améliorer le bien-être des habitants de la capitale ; je nourris l’espoir que des projets similaires leur fassent suite. »

L’accord portant sur l’aide non remboursable a été signé ce jour à Erevan, dans le jardin d’enfants n° 110. Les enfants et enseignants ont assisté à la cérémonie, tout comme des membres de la représentation diplomatique de l’UE en Arménie, d’États membres de l’UE, ainsi que des émissaires de la municipalité d’Erevan et du gouvernement de la République d’Arménie. Cet événement a été organisé sous l’égide de l’initiative EU4Energy et dans le contexte de la Semaine européenne de l'énergie durable, qui est la plus importante manifestation axée sur l'efficacité énergétique en Europe, visant à encourager les citoyens et les parties prenantes à découvrir les principales questions liées à la transition vers l’énergie durable, et à en débattre.

Ce projet a été élaboré sur la base des résultats d’une étude sur l'efficacité énergétique et les sources d'énergie renouvelables, financée par la subvention d’assistance technique octroyée par le Fonds fiduciaire d'assistance technique en faveur des pays du Partenariat oriental (FFATPO).


* Le Partenariat oriental couvre l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine.