Recherche Fr menu ClientConnect
Recherche
Résultats
5 premiers résultats de la recherche Voir tous les résultats Recherche avancée
Recherches les plus fréquentes
Pages les plus visitées
    Katowice
    3
    dec 2018
    International Congress Centre (MCK)
    Plac Slawika i Antalla 1
    Katowice
    40-163
    >@COP24
    ©COP24

    En tant que premier bailleur de fonds multilatéral au monde pour les investissements liés au climat, la Banque européenne d’investissement a participé à la 24e session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, la COP24.

    Merci à tous ceux qui sont venus nous retrouver au pavillon BEI-Benelux et s’informer de la façon dont la BEI contribue à relever les défis que constituent le financement de l’action internationale en faveur du climat, la limitation du réchauffement de la planète en dessous du seuil de 2°C et la contribution à la transition vers une société sobre en carbone.

    Cette édition de la COP s’est déroulée au centre international de congrès de Katowice (du 3 au 14 décembre 2018), où les gouvernements se sont réunis pour adopter les lignes directrices de mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat.

    Faits marquants de la COP24

    Tweets depuis la COP24

    Cliquez ici pour voir le programme des manifestations au pavillon BEI/Benelux.

    Lundi 3 décembre

    Mardi 4 décembre

    Jeudi 6 décembre

    Vendredi 7 décembre

    Vendredi 8 décembre

    Lundi 10 décembre

    Mardi 11 décembre

    Mercredi 12 décembre

    Jeudi 13 décembre

    Vendredi 14 décembre

    Thèmes principaux

    Souhaitez-vous découvrir comment nos compétences en matière de financement climatique contribuent à lutter contre les changements climatiques ? À la COP24, la banque de l’UE prévoit de se concentrer sur les thèmes clés suivants :

    Soutenir la transition des bassins miniers vers une économie sobre en carbone

    Jadis considérées comme le fondement de la croissance économique, les régions fortement axées sur le charbon sont devenues synonymes de pollution atmosphérique, de dégradation des sols et de déclin socio-économique. Au fur et à mesure que le monde délaisse les combustibles fossiles en raison de leur effet néfaste sur la santé et l’environnement, ces régions minières doivent relever le défi de diversifier leurs industries et de trouver d’autres sources de croissance et d’emplois.

    La BEI a suivi l’évolution de l’initiative intitulée Plateforme pour les régions charbonnières en transition, par l’intermédiaire de la Plateforme européenne de conseil en investissement (PECI), qui a été fondée conjointement par la Commission européenne et la BEI et assure l’activité de conseil du plan Juncker.

    Les villes, actrices essentielles de la lutte contre les changements climatiques

    Les villes sont responsables d’environ 75 % des émissions mondiales de CO2 et accueillent 55 % de la population mondiale, un chiffre qui devrait passer à 68 % d’ici 2050. Ces montants démontrent l’importance des villes, tant en matière de changements climatiques mondiaux que de développement économique.
    La BEI contribue à combler les déficits de financement d’investissements durables dans les infrastructures urbaines sobres en carbone et résistantes aux impacts des changements climatiques, en travaillant directement avec les villes et en partenariat étroit avec des entités  telles que la Convention mondiale des maires, le réseau 100 Resilient Cities et la Société allemande pour la coopération internationale(GIZ).
    Au cours de la seule année 2017, la BEI a investi 22,7 milliards d’EUR dans des projets urbains, dont 8,2 milliards d’EUR ont été consacrés à l’action en faveur du climat.

    >@EIB
    ©EIB
    Découvrez des reportages, des informations, des vidéos et des publications sur le soutien de la BEI à l’action pour le climat dans les villes et sur les partenariats avec des acteurs non étatiques

    Protéger nos océans et préserver la pureté de notre eau

    Dans l’univers, on trouve en abondance de l’eau sans vie, mais nulle part de vie sans eau.

    Cette phrase, formulée par la biologiste américaine de la vie marine Sylvia Earle, synthétise bien l’un des plus grands défis que doit relever le monde d’aujourd’hui.

    Selon l’OMS et l’UNICEF, 844 millions de personnes n’ont pas d’accès à l’eau potable, et 2,3 milliards vivent même sans bénéficier de services d'assainissement de base.

    Simultanément, l'action de l'homme est responsable de la rapide dégradation du plus vaste écosystème de la planète, les océans. Le réchauffement climatique augmente le taux d’acidité des océans et réduit leur teneur en oxygène. En outre, 8 millions de tonnes de déchets plastiques – environ le poids de 50 000 baleines bleues – aboutissent dans les océans chaque année.

    La BEI est le premier bailleur de fonds au monde pour le secteur de l’eau : depuis sa création, elle a financé plus de 1 500 projets visant à améliorer l’accès à des sources d'eau, à permettre une protection contre les crues et à améliorer le traitement de l’eau ainsi que l’élimination des déchets.

    Ces dernières années, la banque de l'UE s’est engagée de façon croissante en faveur de l’économie bleue, c’est-à-dire pour le développement durable de nos océans. En coopération avec l’Agence française de développement, la BEI a déclaré la guerre au plastique pour sauver nos océans, en lançant l’initiative Clean Oceans.

    >@EIB
    ©EIB
    >@EIB
    ©EIB
    Découvrez des reportages, des informations, des vidéos et des podcasts sur le soutien qu’apporte la BEI à nos océans et à l’eau

    Des transports verts et propres

    Les transports sont la principale source de pollution atmosphérique dans les villes. Ils représentent presque un quart des émissions de gaz à effet de serre en Europe. C’est pour cette raison que la BEI soutient les transports verts et promeut une mobilité plus intelligente. C’est aussi dans les transports que la Banque intervient le plus depuis sa création en 1958.

    Les projets axés sur la mobilité dans lesquels la banque de l’UE investit en Europe et dans le monde entier concernent aussi bien les motos et les voitures électriques que les bus à hydrogène, les bornes de recharge ultra-rapides pour véhicules électriques ou les transports maritimes moins polluants.

    >@EIB
    ©EIB
    Découvrez des reportages, des informations, des podcasts et des vidéos sur le soutien que la BEI apporte aux transports propres et écologiques.

    L’enquête de la BEI sur le climat

    Dans la perspective de la COP 24, la BEI a lancé, en partenariat avec la société internationale d’études de marché YouGov, une enquête unique en son genre qui évalue le sentiment des citoyens à l’égard des changements climatiques et leurs attentes concernant les mesures politiques à prendre pour les atténuer ou s’adapter à leurs effets. 

    La banque de l’UE a posé la même série de 24 questions à plus de 25 000 personnes dans l’Union européenne, aux États-Unis et en Chine.

    Les résultats font l’objet de six publications périodiques, entre le 8 novembre 2018 et les élections européennes, qui se tiendront du 23 au 26 mai 2019. 

    Découvrez ici les premières conclusions clés de cette enquête mondiale sur le climat.

    Contacts pour la presse à la COP