corporate_banner_fr

Amérique latine et Asie

Projets
Zones d’intervention
Union européenne
Pays de l’élargissement
Association européenne de libre-échange
Pays voisins méditerranéens
Vue d'ensemble de la FEMIP
Optimisation des synergies
Financements et services de conseil
Prêts
Capital-investissement
Services de conseil
Dispositif de soutien de la FEMIP
Comment solliciter un prêt ?
Fonds fiduciaire
Assistance technique
Capital-investissement
Enveloppe CAMENA pour l'action en faveur du climat
MED 5P
Organisation and staff
FAQ - FEMIP
Pays voisins orientaux de l'UE
Coopération avec d'autres institutions et organisations
Mécanismes de financement
Fonds fiduciaire
Exemples d'opérations du FFATPO
Cadre institutionnel
Asie centrale
Cadre institutionnel
Coopération avec d'autres institutions et organisations
Mécanismes de financement
Assistance technique et aides non remboursables
Afrique subsaharienne, Caraïbes et Pacifique
Instruments financiers et de financement
Solliciter un prêt
Coopération avec partenaires
Facilité d'investissement
Autres initiatives
Activités
Amérique latine et Asie
Priorities
Climat
La BEI et la COP
Cohésion économique et sociale
Infrastructures
Innovation et compétences
Investir pour la jeunesse
PME
Environnement
Secteurs
Agriculture, alimentation et développement rural
Aviation
Économie numérique
Éducation et formation
Énergie
Foresterie
Santé et sciences de la vie
Maritime
Développement régional
Routes
Réseaux transeuropéens
Transports
Programme urbain
Gestion de l'eau et des eaux usées
Le cycle des projets
Solliciter un prêt
Instruction des projets
Passation des marchés
Suivi
Investissements envisagés
Notes explicatives
Décomposition par région
Union européenne
Pays de l'AELE
Pays préadhésion
Europe orientale, Caucase du Sud et Russie
Pays méditerranéens
Pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique +PTOM
Afrique du Sud
Pays d'Amérique latine & Asie
Décomposition par secteur
Projets récemment approuvés
Projets financés
Décomposition par région
Union européenne
Pays de l'AELE
Pays préadhésion
Europe orientale, Caucase du Sud et Russie
Pays méditerranéens
Pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique + PTOM
Afrique du Sud
Pays d'Amérique latine & Asie
Décomposition par secteur
Liste multicritère
Operations evaluation
Process and methodology

Amérique latine et Asie

L'activité de prêt que la BEI mène en Amérique latine et en Asie depuis 1993 est régie par une série de mandats qui lui sont confiés par l'Union européenne (UE). En vertu du mandat ALA actuel, qui couvre la période 2014-2020, la BEI dispose d'une enveloppe maximale de 3,4 milliards d'EUR pour des opérations à l'appui des stratégies de coopération de l'UE dans ces régions et complétant d'autres programmes et instruments européens de coopération et de développement mis en œuvre dans ces mêmes régions.

Cette enveloppe régionale globale de 3,4 milliards d'EUR est répartie en deux montants indicatifs, plafonnés respectivement à 2,3 milliards d'EUR pour les pays d'Amérique latine et à 1,1 milliard d'EUR pour les pays d'Asie (dont 182 millions d'EUR pour l'Asie centrale). Aucune répartition des fonds par pays n'est prévue.

Les pays actuellement admissibles à un financement de la BEI au titre du mandat ALA 2014-2020 sont les suivants :

Amérique latine

  • Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Équateur, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Uruguay, Venezuela.

Asie

  • Bangladesh, Bhoutan, Brunei, Cambodge, Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Iraq, Laos, Malaisie, Maldives, Mongolie, Myanmar/Birmanie, Népal, Pakistan, Philippines, Singapour, Sri Lanka, Thaïlande, Viêt Nam, Yémen.

Asie centrale

  • Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan

Projets prioritaires

Dans ces pays, la BEI accorde la priorité aux types de projets suivants : 1) atténuation des changements climatiques et adaptation à leurs effets (ex. : énergies renouvelables, efficacité énergétique, transports urbains et d'autres projets qui contribuent à réduire les émissions de CO2) ; 2) mise en œuvre d'infrastructures socioéconomiques, y compris pour l'approvisionnement en eau et l'assainissement ; 3) développement du secteur privé local, et notamment le soutien aux PME. Par ailleurs, pour pouvoir bénéficier d'un prêt de la Banque, les projets soumis dans le cadre du mandat ALA doivent avoir de bonnes chances de contribuer au développement économique du pays bénéficiaire.

Pour les projets correspondant à un investissement total supérieur à 25 millions d'EUR, la BEI accorde des prêts soit directement aux promoteurs, soit indirectement par le truchement d'un gouvernement ou d'un intermédiaire financier. Les promoteurs de projets sont simplement tenus de communiquer à la Direction des opérations de la BEI une description détaillée de leur investissement en capital, accompagnée des modalités de financement potentielles. Le montant total de l'investissement requis pour financer un projet au titre du mandat ALA 2014-2020 est généralement supérieur à 40 millions d'EUR.

Pour les projets de plus petite dimension, la BEI propose des lignes de crédit à des institutions financières sélectionnées qui rétrocèdent les fonds, principalement à des entreprises de petite et moyenne dimension (PME). Ces institutions financières évaluent chaque projet, prennent en charge le risque de crédit et fixent les conditions des prêts qu'elles accordent aux bénéficiaires finals en fonction de critères convenus avec la BEI. Les promoteurs de tels projets intéressés par l’appui potentiel de la BEI doivent s'adresser directement aux banques et intermédiaires.


Click to play the videoPlay the video

Lutte contre les changements climatiques à l'échelle mondiale

La BEI entend sérieusement lutter contre les changements climatiques non seulement en Europe, mais également dans le monde entier. La banque de l'UE s'est récemment engagée à porter à 35 %, d'ici à 2020, la part de son activité de prêt dans les pays en développement consacrée à l'action pour le climat. Mais il ne s'agit pas seulement de prêter plus d'argent à l'appui de grands projets d'infrastructure. La BEI s'attache de plus en plus à élaborer des solutions de financement pour des projets liés à l'action pour le climat qui ont des incidences positives évidentes pour les populations locales. À la veille de la COP21, Chris Knowles, directeur des opérations en faveur du climat, s'est rendu en Équateur pour vérifier deux projets que la BEI soutient via un fonds de capital-investissement appelé Eco Enterprises, auquel elle participe en tant qu'investisseur de base. Cette visite lui a permis de constater que Runa et Terrafertil pouvaient aider à montrer la voie à suivre.

Un casque de chantier rose sur le canal de Panama

Ilya Espino de Marotta est la vice-présidente exécutive de l'Autorité du canal de Panama en charge de l'ingénierie et de la gestion des programmes. Elle a été nommée en 2012 pour superviser la plus grande opération de modernisation du canal depuis son ouverture en 1914. De Marotta a dû surmonter les critiques de ceux qui remettaient ses capacités en question, dans une profession à prédominance masculine. Mais elle a rempli sa mission et les immenses nouvelles écluses à chaque extrémité de l'ouvrage de 77 km seront inaugurées le 26 juin.

 




 Imprimer
Copyright © Banque européenne d'investissement 2016
La Banque européenne d'investissement n'est pas responsable du contenu de sites externes.