corporate_banner_fr

A strong contribution for European growth and investment from the EIB Group in 2016


Forte contribution du Groupe BEI à la croissance et à l’investissement en Europe en 2016

  • Le Groupe BEI a signé des opérations pour un montant de 83,8 milliards d’EUR à l’appui d’investissements de l’ordre de 280 milliards d’EUR au total en 2016.
  • Un financement record de plus de 33 milliards d’EUR en faveur des PME.
  • Le Groupe BEI est bien parti pour atteindre ses objectifs au titre du Plan d'investissement pour l'Europe.
  • Selon le président Hoyer, la BEI ne peut plus poursuivre son activité comme si de rien n’était ; des réformes politiques et réglementaires s’imposent en 2017.

Werner Hoyer, le président de la banque de l’Union européenne (UE), a présenté la contribution du Groupe BEI à la croissance et à la création d’emplois en Europe, moyennant le soutien à des projets et des investissements en faveur des petites et moyennes entreprises (PME), des infrastructures clés, de l’innovation et de l’environnement. S’exprimant ce jour à Bruxelles, il a déclaré : « Dans un environnement incertain, le Groupe BEI a fait la preuve qu’une stratégie d’investissement à la dimension véritablement européenne porte ses fruits. » Il a toutefois mis en garde : « La reprise reste lente. Il est impératif de donner un vrai coup d'accélérateur aux réformes en 2017. Nous devons veiller à ce que les investissements ne soient pas freinés par des contraintes réglementaires inutiles. La Banque ne peut poursuivre son activité comme si de rien n’était. »

Ensemble, la BEI et le FEI ont signé des opérations pour un montant de 83,8 milliards d’EUR à l’appui d’investissements de l’ordre de 280 milliards d’EUR au total en 2016.

Un soutien accru aux entreprises de plus petite dimension

Le président Hoyer a présenté les derniers résultats du Groupe BEI, constitué de la Banque européenne d'investissement (BEI) et du Fonds européen d'investissement (FEI). Il a annoncé un financement record de plus de 33 milliards d’EUR en faveur des PME en Europe en 2016, à la faveur de l’appui accru du FEI aux entreprises. En 2016, le Groupe BEI a soutenu quelque 300 000 entreprises employant plus de 4,4 millions de personnes.

Le président Hoyer a déclaré à ce sujet : « Dans de nombreuses régions d’Europe, les PME n’ont toujours pas accès aux financements. Or les PME sont le véritable moteur de l’économie européenne. Ce sont elles qui créent des emplois ; de par leur capacité d'innovation et leur souplesse, elles sont un élément crucial de la compétitivité de l’Europe et du bien-être des Européens. 2016 aura également été marquée par une inflexion majeure du type de financements que le Groupe BEI octroie, avec davantage de petits prêts qui bénéficient, pour l’essentiel, à des entreprises innovantes de taille plus modeste. L’innovation est fondamentale et le Groupe BEI entend faire de 2017 l’année de l’innovation. »

Des financements à l’appui de la compétitivité et de la croissance

Les secteurs financés par le Groupe BEI revêtent une importance cruciale eu égard aux incidences à long terme qu’ils génèrent sur la compétitivité et la croissance. En 2016, près de 20 milliards d’EUR sont allés au secteur des infrastructures. Quelque 17 milliards d’EUR ont été consacrés aux projets environnementaux. Plus de 13 milliards d’EUR ont permis de soutenir l’innovation et les réseaux à large bande et haut débit. Dans le domaine de l’action en faveur du climat, la BEI a dépassé son objectif pour la septième année consécutive ; elle a accordé plus de 19 milliards d’EUR de financements pour contribuer à l’atténuation des changements climatiques et à l’adaptation à leurs effets. Ce domaine a représenté 26 % du total de ses prêts en 2016.

La collecte de ressources sur les marchés des capitaux

La BEI s’autofinance : ses activités de prêt sont principalement financées par des émissions obligataires sur les marchés internationaux des capitaux. En dépit de l’incertitude qui a régné sur les marchés l’année dernière, la Banque a mené à bien sa collecte de ressources, avec 66,4 milliards d’EUR levés auprès d'investisseurs du monde entier. Dix ans après avoir été la première à émettre des obligations vertes, elle en demeure la plus grande émettrice, avec plus de 15 milliards d’EUR collectés pour des projets en faveur du climat depuis 2007.

Le Plan d'investissement pour l'Europe en bonne voie ; des réformes nécessaires

Les opérations du Groupe BEI soutenues par le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS), qui est la pièce maîtresse du Plan d'investissement pour l'Europe, sont en bonne voie. Au cours des 18 premiers mois, le Groupe BEI a approuvé plus de 420 opérations de financement qui devraient appuyer 164 milliards d’EUR d’investissements.

Le président Hoyer a déclaré à cet égard : « Le Plan d'investissement pour l'Europe a véritablement changé la donne pour la Banque. La BEI a élaboré de nouveaux produits, elle a touché de nouveaux clients – trois clients sur quatre sont nouveaux – et elle a noué de nouveaux partenariats, en particulier avec les banques nationales de promotion économique. La prolongation du cycle de vie du Fonds européen pour les investissements stratégiques aidera l’Europe à relever les défis d’une économie mondiale en mutation. »

Le président a mis en garde contre tout excès de confiance. Des recherches menées par la BEI indiquent que seule une entreprise sur trois en Europe prévoit d’augmenter ses investissements dans l’année à venir. « Pour les entreprises sondées, les incertitudes politiques et réglementaires constituent les principaux obstacles à l’investissement. Le FEIS ne peut, à lui seul, aplanir toutes les difficultés. Nous devons créer des conditions propices à l'investissement, tant à l’échelle de l’UE en intensifiant les efforts visant à parachever le marché unique qu’au niveau des États membres en accélérant les réformes réglementaires. »

Des emplois pour les jeunes

Le président Hoyer a appelé à poursuivre les efforts de lutte contre le chômage des jeunes. Depuis le lancement, en 2013, de son programme « Compétences et emplois – Investir pour la jeunesse », la BEI a prêté plus de 37 milliards d'EUR en faveur de projets susceptibles de créer des emplois et d'améliorer les compétences des jeunes.

Relever le défi migratoire

La BEI contribue de manière tangible à la réalisation des objectifs de la politique extérieure de l’Union. En 2016, elle a tenu son engagement de mettre à disposition 3 milliards d'EUR dans le cadre du dispositif d'aide de l’UE de 11 milliards d'EUR sur trois ans en faveur de l’Ukraine. Ce programme vient appuyer la compétitivité, la résilience, la sécurité de l'approvisionnement énergétique et la qualité de vie des habitants en Ukraine.

Pour ce qui concerne le défi migratoire actuel, le président Hoyer a plaidé pour un renforcement de l’engagement européen en dehors de l’UE et un ajustement des politiques de développement. « Nous devons renforcer la résilience et la stabilité économiques dans les pays les plus touchés par la crise actuelle des réfugiés et des migrants, mais aussi lutter contre les causes profondes des migrations. » Il a également souligné ce qui suit : « Dans le cadre de son initiative Résilience économique, la BEI se tient prête à accompagner le Plan européen d'investissement extérieur en mobilisant rapidement des financements supplémentaires à l’appui de la croissance durable, des infrastructures vitales et de la cohésion sociale. La BEI entend stimuler les possibilités d’emploi dans les pays d’accueil, tant pour les résidents que pour les réfugiés. »

Au titre de son initiative Résilience économique, la Banque augmentera de 6 milliards d’EUR son soutien aux pays voisins du Sud et aux Balkans occidentaux, ce qui portera le total des investissements soutenus par la BEI dans ces régions de 20 milliards d’EUR à quelque 35 milliards d’EUR d’ici à 2020.

Note aux responsables de publication

Toutes les données sont non auditées et provisoires.

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. Elle met à disposition des financements à long terme pour des investissements de qualité qui contribuent à la réalisation des grands objectifs stratégiques de l'UE.

Le  Fonds européen d’investissement (FEI) fait partie du Groupe Banque européenne d’investissement. Sa mission première est d'aider les microentreprises et les PME européennes à accéder aux financements. Le FEI conçoit et déploie des instruments de capital-risque, de capital de croissance, de garantie et de microfinance destinés spécifiquement à ce segment du marché. Par son action, le FEI favorise la réalisation des objectifs de l’UE en faveur de l’innovation, de la recherche-développement, de l’esprit d’entreprise, de la croissance et de l’emploi.

Présentation Powerpoint et discours

Discours de Werner Hoyer, Président de la BEI

Présentation Powerpoint

EIB Factsheets

Highlights 2016 [EN

EIB Group in figures: countries overview 2016 [EN

EFSI in 2016 [EN








 Imprimer
 Pdf
 Lien Court