corporate_banner_fr

Asia and Latin America

Amérique latine et Asie

L'activité de prêt que la BEI mène en Amérique latine et en Asie depuis 1993 est régie par une série de mandats qui lui sont confiés par l'Union européenne (UE). En vertu du mandat ALA actuel, qui couvre la période 2014-2020, la BEI dispose d'une enveloppe maximale de 3,4 milliards d'EUR pour des opérations à l'appui des stratégies de coopération de l'UE dans ces régions et complétant d'autres programmes et instruments européens de coopération et de développement mis en œuvre dans ces mêmes régions.

Cette enveloppe régionale globale de 3,4 milliards d'EUR est répartie en deux montants indicatifs, plafonnés respectivement à 2,3 milliards d'EUR pour les pays d'Amérique latine et à 1,1 milliard d'EUR pour les pays d'Asie (dont 182 millions d'EUR pour l'Asie centrale). Aucune répartition des fonds par pays n'est prévue.

Les pays actuellement admissibles à un financement de la BEI au titre du mandat ALA 2014-2020 sont les suivants :

Amérique latine

  • Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Équateur, El Salvador, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, Uruguay, Venezuela.

Asie

  • Bangladesh, Bhoutan, Brunei, Cambodge, Chine, Corée du Sud, Inde, Indonésie, Iraq, Laos, Malaisie, Maldives, Mongolie, Myanmar/Birmanie, Népal, Pakistan, Philippines, Singapour, Sri Lanka, Thaïlande, Viêt Nam, Yémen.

Asie centrale

  • Kazakhstan, Kirghizstan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan

Projets prioritaires

Dans ces pays, la BEI accorde la priorité aux types de projets suivants : 1) atténuation des changements climatiques et adaptation à leurs effets (ex. : énergies renouvelables, efficacité énergétique, transports urbains et d'autres projets qui contribuent à réduire les émissions de CO2) ; 2) mise en œuvre d'infrastructures socioéconomiques, y compris pour l'approvisionnement en eau et l'assainissement ; 3) développement du secteur privé local, et notamment le soutien aux PME. Par ailleurs, pour pouvoir bénéficier d'un prêt de la Banque, les projets soumis dans le cadre du mandat ALA doivent avoir de bonnes chances de contribuer au développement économique du pays bénéficiaire.

Pour les projets correspondant à un investissement total supérieur à 25 millions d'EUR, la BEI accorde des prêts soit directement aux promoteurs, soit indirectement par le truchement d'un gouvernement ou d'un intermédiaire financier. Les promoteurs de projets sont simplement tenus de communiquer à la Direction des opérations de la BEI une description détaillée de leur investissement en capital, accompagnée des modalités de financement potentielles. Le montant total de l'investissement requis pour financer un projet au titre du mandat ALA 2014-2020 est généralement supérieur à 40 millions d'EUR.

Pour les projets de plus petite dimension, la BEI propose des lignes de crédit à des institutions financières sélectionnées qui rétrocèdent les fonds, principalement à des entreprises de petite et moyenne dimension (PME). Ces institutions financières évaluent chaque projet, prennent en charge le risque de crédit et fixent les conditions des prêts qu'elles accordent aux bénéficiaires finals en fonction de critères convenus avec la BEI. Les promoteurs de tels projets intéressés par l’appui potentiel de la BEI doivent s'adresser directement aux banques et intermédiaires.

Vent favorable pour le climat en Chine

Pékin franchit un grand pas dans le domaine des obligations vertes et reçoit le soutien de la banque de l’UE



Une ville équatorienne se relève des décombres

Un an après le séisme meurtrier, les travaux pour la reconstruction à long terme battent leur plein. Nous avons rencontré l’équipe équatorienne qui contribue à leur réalisation.




Communiqués

Publications

Récits

Vidéos


 Imprimer