corporate_banner_fr

Boost Africa – Questions et réponses

Projets
Priorités
Innovation et compétences
PME et ETI
Infrastructures
Climat et environnement
Action en faveur du climat
La BEI et la COP
Environnement
Zones d’intervention
Union européenne
Pays de l’élargissement
Association européenne de libre-échange
Pays voisins méditerranéens
Optimisation des synergies
Financements et services de conseil
Prêts
Capital-investissement
Services de conseil
Dispositif de soutien de la FEMIP
Comment solliciter un prêt ?
Trust fund
Assistance technique
Opérations sur capitaux à risques
Enveloppe CAMENA pour l'action en faveur du climat
MED 5P
Organisation and staff
FAQ - FEMIP
Pays voisins orientaux de l'UE
Coopération avec d'autres institutions et organisations
Mécanismes de financement
Initiative ALEAC
Fonds fiduciaire
Exemples d'opérations du FFATPO
Cadre institutionnel
Asie centrale
Cadre institutionnel
Coopération avec d'autres institutions et organisations
Mécanismes de financement
Assistance technique et aides non remboursables
La banque de l’UE dans les ACP
Nos priorités dans la région ACP
Besoin d’un prêt ?
Facilité d’investissement
Boost Africa
Nos partenaires
Amérique latine et Asie
Secteurs
Agriculture, alimentation et développement rural
Économie numérique
Éducation et formation
Énergie
Foresterie
Santé et sciences de la vie
Développement régional
Réseaux transeuropéens
Transports
Programme urbain
Global Climate City Challenge
Gestion de l’adduction d’eau et des eaux usées
Les initiatives de la BEI
L’initiative Résilience économique
Investir dans l’égalité hommes-femmes et l’autonomisation économique des femmes
Économie circulaire
Investissements envisagés
Projets récemment approuvés
Décomposition par région
Décomposition par secteur
Notes explicatives
Projets financés
Décomposition par région
Décomposition par secteur
Liste multicritère
Liste des projets au titre du FEIS
Le cycle des projets
Solliciter un prêt
Instruction des projets
Passation des marchés
Suivi
Évaluation des opérations
Procédure et méthodologie
Le blog

Boost Africa – Questions et réponses

    •  Afficher en:
    • de
    • en
    • fr
  • Disponible en: de en fr

Boost Africa est une initiative conjointe de la Banque africaine de développement (BAfD) et de la Banque européenne d’investissement (BEI) qui vise à encourager l’entrepreneuriat et l’innovation dans toute l’Afrique de manière économiquement viable, à l’aide d’un mécanisme de panachage de ressources qui associe la Commission européenne.

En savoir plus sur Boost Africa

Programme d’investissement

1. Boost Africa investit-elle directement dans les jeunes pousses et les PME ?

Non, Boost Africa ne finance pas directement les particuliers ou les entreprises.

Elle investit uniquement via des intermédiaires financiers (des fonds d’investissement) qui, à leur tour, investissent dans des bénéficiaires finals, à savoir des jeunes pousses et des petites et moyennes entreprises.

2. Quel type d’investissement Boost Africa réalise-t-elle ?

Boost Africa vise principalement des investissements en fonds propres dans des intermédiaires financiers.

3. Quels sont les secteurs ciblés par Boost Africa ?

L’initiative se concentre sur des secteurs dans lesquels les innovations peuvent améliorer la qualité de vie des populations, plus particulièrement celle des ménages les plus modestes, en leur fournissant un accès à des produits et services abordables. Ces secteurs comprennent, notamment :

  • les TIC ;
  • l’agroalimentaire ;
  • les services financiers et l’inclusion financière ;
  • la santé ;
  • l’éducation ;
  • les énergies renouvelables ;
  • l’industrie légère ;
  • la création de chaînes de valeur.

Une attention particulière sera portée aux intermédiaires qui ciblent les jeunes et les femmes.

4. Quels types de fonds peuvent bénéficier d’investissements de Boost Africa ?

  • Les fonds de capital-risque ayant pour vocation d’investir du capital d’amorçage, de démarrage et d’expansion dans des jeunes pousses et PME africaines innovantes ;
  • les incubateurs ou accélérateurs d’entreprises ;
  • les fonds de co-investissement avec des investisseurs providentiels (business angels).

5. Comment les gestionnaires de fonds peuvent-ils solliciter un investissement de Boost Africa ?

Pour de plus amples informations à ce sujet, prière de se reporter aux coordonnées des personnes à contacter indiquées au bas de cette page.

6. Comment les gestionnaires de fonds sont-ils sélectionnés ?

Les gestionnaires de fonds font l’objet d’une évaluation conjointe de la Banque européenne d’investissement et de la Banque africaine de développement.

Les équipes de gestion, qu’elles soient nouvelles ou existantes, sont sélectionnées en fonction de leur capacité à investir dans des entreprises innovantes à fort potentiel de croissance et à en gérer la sortie avec succès.

Le terme « innovant » se rapporte ici à l’utilisation de nouvelles technologies et de processus de production et/ou de logistique de pointe qui confèrent à une entreprise un net avantage concurrentiel sur un marché donné.

7. Où les fonds et autres bénéficiaires doivent-ils se situer ?

Pour être éligible, un fonds doit être domicilié en Afrique avec des capacités opérationnelles dans les régions cibles de ses investissements.

8. Qui gère les investissements de Boost Africa ?

Une équipe conjointe de la Banque européenne d’investissement et de la Banque africaine de développement est chargée de constituer une réserve d’investissements, d’évaluer les fonds sélectionnés et de gérer les investissements.

9. Quelle est la taille d’un investissement de Boost Africa ?

L’investissement de Boost Africa dans un fonds n’excèdera pas 25 % de la taille totale du fonds. L’assistance technique apportée aux gestionnaires de fonds sera envisagée au cas par cas.

Mécanisme d’assistance technique

1. Les jeunes pousses et PME peuvent-elles bénéficier directement de l’assistance technique de Boost Africa ?

Non, Boost Africa ne fournit pas d’assistance technique directement aux particuliers ou aux entreprises.

Elle fournit cette assistance uniquement par l’entremise d’intermédiaires (fonds d’investissement, accélérateurs, incubateurs, etc.).

2. Qui peut bénéficier d’une assistance technique au titre de Boost Africa ?

  • Les fonds de capital-risque qui bénéficient d’investissements de Boost Africa ;
  • les incubateurs et accélérateurs ;
  • les sociétés détenues par les fonds dans lesquels Boost Africa investit ;
  • les entrepreneurs participant aux programmes d’accélération et (ou) d’incubation.

3. Qui gère le mécanisme d’assistance technique de Boost Africa ?

La Banque européenne d’investissement et la Banque africaine de développement recruteront, via un appel d’offres, des consultants hautement spécialisés qui fourniront l’assistance technique requise aux fonds, jeunes pousses, incubateurs et accélérateurs sélectionnés.

Laboratoire d’innovation et d’information

1. Qui peut bénéficier des services du laboratoire d’innovation et d’information (laboratoire I&I) ?

  • Les organismes qui contribuent au développement de l’esprit d’entreprise et de l’innovation ;
  • les jeunes entrepreneurs.

Le laboratoire I&I facilitera le partage des connaissances et l’établissement de liens à l’échelle internationale par la mise en place de partenariats avec des centres de recherche, des universités, des entreprises et des investisseurs au niveau local et international. Le laboratoire a aussi pour objectif de renforcer les réseaux régionaux d’investisseurs providentiels et d’autres fonds de soutien aux jeunes entreprises innovantes ainsi que les incubateurs et accélérateurs.

À propos de Boost Africa

1. L’initiative Boost Africa est-elle déjà opérationnelle ?

Boost Africa sera entièrement opérationnelle courant 2017.

2. Qui peut investir dans Boost Africa ?

Les investisseurs privés ou publics peuvent participer au programme d’investissement de Boost Africa au moyen d’apports de fonds propres et (ou) d’aides non remboursables.

Boost Africa est également à la recherche de bailleurs de fonds supplémentaires qui peuvent apporter des dons (en espèces ou en nature) au mécanisme d’assistance technique et au laboratoire d’innovation et d’information.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter les personnes suivantes :

Banque africaine de développement :
M. Robert Zegers : r.zegers@afdb.org et Mme Laura Sennett : l.sennett@afdb.org

Banque européenne d’investissement :
boostafrica@eib.org

3. Comment contacter la Banque européenne d’investissement ou la Banque africaine de développement ?

Si vous êtes un gestionnaire de fonds qui cible les jeunes pousses et les PME innovantes en Afrique, veuillez nous faire parvenir un courrier électronique avec une synthèse des informations ci-dessous :

  • équipe de gestion
  • stratégie d’investissement
  • historique de performance (le cas échéant)
  • couverture géographique
  • secteurs ciblés
  • taille du fonds/portefeuille
  • structure juridique
  • lettre d’intention
  • rendements attendus
  • autres investisseurs
  • calendrier de levée de fonds

Les services de la Banque européenne d’investissement et (ou) de la Banque africaine de développement vous répondront par courriel après un premier examen.

Veuillez envoyer les informations demandées aux personnes suivantes :

Banque africaine de développement :
M. Robert Zegers : r.zegers@afdb.org et Mme Laura Sennett : l.sennett@afdb.org

Banque européenne d’investissement :
boostafrica@eib.org

Les personnes de contact sont susceptibles de changer.



 Imprimer