corporate_banner_fr

Stimuler la compétitivité de la Pologne en soutenant la R-D technologique

Le blog
Espace presse
Tous les communiqués de presse
Autres actualités
Contacts pour la presse
Événements
Tous les événements
Événements d’affaires
Événements institutionnels
Bulletin électronique
Publications
Toutes les publications
Générales
Rapports
Bulletin d'information
Ressources humaines
Stratégies et procédures
Thématiques
Géographiques
Études techniques
Évaluations ex post
Marchés des capitaux
Recherche économique
Commander une publication
Les archives historiques de la BEI
Tableaux de bord du FEIS
Aide
Critères de recherche – Principes généraux
Comment effectuer une recherche dans le registre ?
Page de résultats
Documents récents
Recherche simple
Registre public
Derniers documents
Recherche simple
Foire aux questions
Aide
Critères de recherche – Principes généraux
Comment effectuer une recherche dans le registre ?
Page de résultats
Demander un document
Autres registres publics
Photothèque
L'actualité en images
Photos du Comité de Direction
Werner Hoyer
Dario Scannapieco
Jonathan Taylor
Ambroise Fayolle
Andrew McDowell
Vazil Hudák
Alexander Stubb
Emma Navarro
Les services de la BEI
Bâtiment
Archives
Anciens Présidents
Anciens Vice-présidents
from left to right: Mustafa Abdel-Wadood, CEO,Abraaj Capital Limited, Philippe de Fontaine Vive Curtaz,Vice President, EIB and H.E. Eng. Yarub Qudah, CEO of JEDCO
Greater Manchester Metrolink extension
Mr Olaf Scholz, Mayor of Hamburg
Fritz Vahrenholt, Chief Executive Officer, RWE Innogy GmbH, Germany, Karina Veum, Senior Researcher, Energy Research Centre of the Netherlands, Alistair Buchanan, Group Chief Executive, OFGEM, UK regulator of gas and electricity markets and Frauke Thies, EU Energy Policy Coordinator, Greenpeace
Mr Matthias Kollatz-Ahnen, Vice-President of the EIB
from left to right:Jörg Vogt, CFO, Trianel, Germany (Project: Borkum West II Offshore Wind Park), Pierre Lestienne, CFO, C-Power, Belgium (Project: C-Power near Ostend) and Georg Friedrichs, Vice-President, Head of Offshore Wind Projects, Vattenfall, Germany (Project: Thanet Offshore Wind Farm)
from left to right: Mr Kevin Smith, Director Wind Energy, Det Norske Veritas, Norway, Mr Frank V.Nielsen; Chief Technology Officer, LM Wind Power, Denmark and Mr Konstantin Staschus, Secretary General, European Network of Transmission System Operations for Electricity (ENTSO-E)
from left to right: Mr Rober Harrabin, Environmental Analyst, BBC and Mr Hans-Jörg Bullinger, President, Fraunhofer-Gesellschaft of Germany
Mr Paulo Roberto de Oliveira Araujo, Head of Department, BNDES International Division, Mr F. de Paula Coelho, Director of the ALA Department of the EIB and Mr Christophe Nègre, Deputy Head of Division, Legal Department of the EIB
From left to right: Mr. de Paula Coelho, Director of the Asia Latin America Department and Mr Paulo Roberto de Oliveira Araujo, Head of Department, BNDES International Division
From left to right: Mr. de Paula Coelho, Director of the Asia Latin America Department of the EIB and Mr Paulo Roberto de Oliveira Araujo, Head of Department, BNDES International Division
Mr Paulo Roberto de Oliveira Araujo, Head of Department, BNDES International Division
Group picture of the signature Brazil Climate Change Mitigation
Picture of all the participants at the signature EFL loan for SMEs and Mid-Caps III
FROM LEFT TO RIGHT: Mr ANDRZEJ KRZEMINSKI President of the Management Board- EFL and Mrs FÜRSTENBERG-LUCIUS, Director EIB
FROM LEFT TO RIGHT: Mr ANDRZEJ KRZEMINSKI President of the Management Board- EFL and Mr Mariusz KOLWAS, Vice-President of the Management Board - EFL
FROM LEFT TO RIGHT: Mr Andrzej KRZEMINSKI President of the Management Board- EFL Mrs Anita FÜRSTENBERG-LUCIUS, Director EIB Mr Anton ROP, Vice-President of the EIB
FROM LEFT TO RIGHT: Mr Andrzej KRZEMINSKI President of the Management Board- EFL Mrs Anita FÜRSTENBERG-LUCIUS, Director EIB, Mr Anton ROP, Vice-President of the EIB
FROM LEFT TO RIGHT: Mr Andrzej KRZEMINSKI President of the Management Board- EFL Mrs Anita FÜRSTENBERG-LUCIUS, Director EIB Mr Anton ROP, Vice-President of the EIB
FROM LEFT TO RIGHT: Mr Zygmunti TRYBKA, Director of the Financing Department EFL and Mr Piotr KOZIOL, Director of the Legal Department EFL
Group picture of the signature EFL Loan for SMEs and Mid-Caps III
from left to right:Mrs Flavia Palanza, Associate Director for Central and Eastern Africa, EIB, Mr. Jack Nkusi Kayonga, Chief Executive Officer of the Rwanda Development Bank and Mr Patrick Walsh, Director responsible for Africa, Caribbean and Pacific operations.
from left to right: Mr. Jack Nkusi KAYONGA, Chief Executive Officer of the Rwanda Development Bank and Mr Patrick Walsh, Director of the Central and Eastern Africa, Pacific Department of the EIB
Mr. Jack Nkusi KAYONGA, Chief Executive Officer of the Rwanda Development Bank
from left to right:Mrs Flavia Palanza, Associate Director for Central and Eastern Africa, EIB, Mr. Jack Nkusi Kayonga, Chief Executive Officer of the Rwanda Development Bank and Mr Patrick Walsh, Director responsible for Africa, Caribbean and Pacific operations.
from left to right:Mrs Flavia Palanza, Associate Director for Central and Eastern Africa, EIB, Mr. Jack Nkusi Kayonga, Chief Executive Officer of the Rwanda Development Bank and Mr Patrick Walsh, Director responsible for Africa, Caribbean and Pacific operations.
J.A.Mannai, Président du Fonds Monétaire Arabe; P.Maystadt, Président de la BEI; A.M.Ali Al-Madani, Président de la Banque Islamique de Développement; F.Baroin, Ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie; D.Kaberuka, Président de la Banque Africaine de Développement; C.Lagarde, directrice générale du FMI
Photo de la signature
Photo de groupe de la signature
from left to right: Founders and biggest investors:
From left to right: all investors+Fund Manager:
Mr Anton Rop, Vice President of the European Investment Bank
de gauche à droite: M. Othman Ben Arfa, PDG de la STEG, M. Philippe de Fontaine Vive, Vice-président de la BEI et M. Mohamed Nouri Jouini, Ministre du Développement et de la Coopération Internationale
de gauche à droite: M. Othman Ben Arfa, PDG de la STEG et M. Philippe de Fontaine Vive, Vice-président de la BEI
de gauche à droite: M. Othman Ben Arfa, PDG de la Société Tunisienne de l'Electricité et du Gaz , M. Philippe de Fontaine Vive, Vice-président de la BEI et M. Mohamed Nouri Jouini, Ministre du Développement et de la Coopération Internationale
De gauche à droite:
Closing Ceremony Rural Impulse Fund II SA, SICAV-SIF; Luxembourg 1st June 2010
Closing
de gauche à droite: M.Carlos Da Silva Costa ,Vice Président de la BEI et M. Valls i Riera, Président de l'Autoridad Portuaria de Barcelona.
de gauche à droite: Carlos da Silva Costa, vice-président de la BEI et Ignacio Galán, Président d'Iberdrola
M. Philippe Maystadt, Président de la BEI, S.E.M. Premier Ministre de la Serbie et M. Dario Scannapieco, Vice-Président de la BEI à la signature de contrats
M. Philippe Maystadt, Président de la BEI et S.E.M. Mirko CVETKOVIC, Premier Ministre de la République de Serbie à la signature du livre d'or
Mr. I Dalianis, Financial Manager of Symetal ,Mr. K Kontos, General Manager of Symetal , Mr P Sakellaris Vice President of the EIB, Mr. D Kyriakopoulos, Executive Vice President of Elval and Mr. L Varouchas, General Manager of Elval
Mr P.Sakellaris, Vice President of the EIB and Mr D. Kyriakopoulos, Executive Vice President of Elval
Mr P. Sakellaris, Vice President of the EIB and Mr D.Kyriakopoulos, Executive Vice President of Elval
Press conference in Athens today, Mr Plutarchos Sakellaris, Vice President of the EIB
Press conference in Athens today, Mr Plutarchos Sakellaris, Vice President of the EIB
Press conference in Athens today, Mr Plutarchos Sakellaris, Vice President of the EIB
Press conference in Athens today, Mr Plutarchos Sakellaris, Vice President of the EIB
The Marseille Center for Mediterranean Integration is launched today
Le Centre de Marseille pour l’Intégration en Méditerranée est inauguré aujourd’hui
Photos
Session on "Modelling Cities and Urban Dynamics" hosted by the EIB-University Action Programme
Projets
Vidéothèque
Tous les films
Podcasts
Apprentissage ouvert
Contacts

Stimuler la compétitivité de la Pologne en soutenant la R-D technologique

    •  Afficher en:
    • de
    • en
    • fr
  • Disponible en: de en fr

En Pologne, pays qui a vu naître des scientifiques de renom tels que Copernic, Marie Curie et Johannes Hevelius, la culture universitaire et scientifique remonte même au-delà du 14e siècle, avec la création de l'Académie de Cracovie. Aujourd'hui, avec plus de 500 instituts d'enseignement supérieur, la recherche-développement (R-D) n'a jamais été aussi importante en Pologne. Une réforme majeure de l'administration scientifique, élaborée par le ministère polonais des sciences et de l'enseignement supérieur en 2010, a permis au pays d'améliorer les conditions des chercheurs, plus particulièrement des jeunes scientifiques, afin de constituer une réserve de chercheurs qualifiés et talentueux pour ses laboratoires modernes et de créer des groupes ou des projets de recherche nationaux et internationaux. C'est précisément là que la BEI intervient !

Afin de rester compétitifs et de maintenir un niveau de recherche scientifique élevé, les centres de recherche et les universités en Pologne investissent dans des initiatives de R-D qui contribuent à financer leur développement. Ces onze dernières années, la BEI a soutenu la nouvelle réforme polonaise dans le domaine scientifique en apportant son concours financier à des activités de R-D dans différents secteurs du milieu scientifique. Depuis 2004, elle a accordé 14 prêts qui ont permis de mobiliser près de 5,5 milliards d'EUR pour la R-D en Pologne. Et ces investissements commencent à porter leurs fruits.

Scanners UIR pour le contrôle non destructif des structures en béton

Le contrôle non destructif (CND) consiste en des techniques d'analyse utilisées à des fins scientifiques et industrielles afin d'évaluer les propriétés des matériaux sans les dégrader. Il permet de déceler des défauts et des anomalies dans les aéronefs, les bâtiments, les plateformes lourdes, les ponts ou les véhicules, ce qui en fait un atout précieux pour éviter les accidents, tout en réduisant les coûts et en améliorant la fiabilité.

Un projet de recherche-développement et innovation (RDI) de l'université de technologie de Varsovie financé par la BEI a permis de mettre au point un scanner UIR mobile intégré permettant de réaliser des essais non destructifs complexes sur de larges structures composées de plaques de béton. Grâce à des techniques de pointe en matière de CND et une analyse poussée des données, ce nouveau scanner permet de surmonter les inconvénients des tests manuels et d'effectuer des essais sur de larges zones. À l'aide de nouvelles techniques de mesure des ondes de compression par impact-écho, de la vitesse d'impulsion ultrasonique et du géoradar (GPR), le scanner UIR permet d'obtenir des informations ou des critères de réparation et d'évaluer la qualité des sols industriels, des revêtements de chaussée, des tabliers de ponts et d'autres structures en plaques de béton.



Système intelligent de détection et de pénalisation des véhicules surchargés

La dégradation des infrastructures routières est principalement attribuée au nombre croissant de poids lourds qui les empruntent. Un projet soutenu par la BEI, en coopération avec le Road and Bridge Research Institute de Varsovie, a permis de mettre au point un système unique qui détecte les véhicules surchargés en mouvement et inflige même des amendes !

Le programme de recherche était axé sur la création d'un nouveau système de mesure multimodal qui améliore la précision des paramètres de pesée, de traçage et de suivi.

Il a permis d'introduire sur le marché européen un nouveau produit qui bénéficiera directement aux services d'entretien et de sécurité du réseau routier. Ce système est en cours d'installation en Pologne, mais aussi en Allemagne et en République tchèque, et les droits de licence devraient être cédés aux États-Unis et en Australie.



Une microsonde électronique pour des mesures ultra-précises de la composition chimique

Fin 2014, un prêt de la BEI a permis à la faculté de géologie de l'université de Varsovie d'achever le plus gros investissement qu'elle ait jamais réalisé dans ses infrastructures scientifiques. L'acquisition d'une microsonde électronique équipée d'un canon à émission de champ permettant d'effectuer des mesures ultra-précises et rapides des composés chimiques a été autorisée par le ministère polonais des sciences et de l'enseignement supérieur. La microsonde a été fabriquée par Cameca, un producteur français connu pour ses instruments de mesure sophistiqués.

Qu'est-ce qu'une microsonde électronique ? Il s'agit d'un appareil extrêmement perfectionné qui permet de déterminer la composition chimique de matériaux solides, même en quantités infimes. Elle est utilisée dans de nombreux domaines, tels que l'archéologie, la minéralogie, la paléontologie, l'art ou encore la médecine.

Dotée d'une très haute sensibilité et d'un taux de comptage trois fois supérieur aux modèles actuels, la microsonde Cameca SX Five FE permet d'effectuer des analyses extrêmement précises de la composition chimique de matériaux solides dans de très faibles volumes. Pourquoi est-ce important ? Elle nous permet, entre autres, de déchiffrer les conditions des formations rocheuses qui nous aident à comprendre l'histoire géologique de la Terre, et aussi d'étudier de nouveaux matériaux. Cette acquisition a octroyé à l'université un avantage concurrentiel et a conduit à une plus grande coopération entre les départements qui souhaitent utiliser le nouvel appareil pour approfondir leurs propres recherches. Grâce au succès de ce projet, des scientifiques de huit pays veulent à présent travailler sur des projets communs et faire usage du nouvel équipement.



Un équipement de nanotechnologie dernier cri

En 2013, le Jerzy Haber Institute of Catalysis and Surface Chemistry de l'Académie polonaise des sciences a acheté une série d'équipements scientifiques pour fournir à son laboratoire de bioencapsulation et de nanotechnologie des outils analytiques de pointe. L'un de ces nouveaux outils était un microscope confocal haut de gamme à très haute résolution, le LSM780.

Ce microscope à la pointe de la technologie peut décomposer des objets de taille nanométrique et utilise une variété de techniques recourant à la fluorescence, ainsi que des instruments qui permettent d'effectuer simultanément le contrôle de l'adsorption et l'analyse des réactions électrochimiques. Toutes ces particularités réunies en font un instrument unique qui peut servir à mener des recherches dans le domaine de l'adsorption de la matière molle sur des interfaces liquides-solides et de réaliser un large éventail d'études à la frontière entre les nanotechnologies et les sciences de la vie.

Grâce à l'investissement financé par la BEI, le Jerzy Haber Institute est devenu l'un des établissements scientifiques les mieux équipés de Pologne. En outre, cette capacité à mener des recherches de haut niveau a permis de renforcer la compétitivité du secteur scientifique européen. Pour sa part, la Pologne tient à partager cette nouvelle compétence. Le microscope sera accessible aux scientifiques polonais et internationaux qui coopèrent avec l'Institut.



Comment produire des cristaux de la plus haute qualité

L'électronique moderne repose sur les semi-conducteurs. Le nitrure de gallium (GaN) est un semi-conducteur qui est utilisé dans la technologie LED destinée à diverses applications, telles que les afficheurs, l'éclairage et la source lumineuse des lecteurs de disques Blu-ray. Comme on peut l'imaginer, la demande en cristaux de haute qualité ne cesse de croître. Un procédé parfait de croissance de cristaux visant à former des boules de GaN absolument pures offrirait des conditions bon marché et idéales pour la fabrication de LED, de lasers et d'électronique de puissance.

Malheureusement, ce procédé de croissance parfait semblait échapper aux fabricants de dispositifs en nitrure de gallium, qui devaient donc se contenter de plateformes imparfaites et, par conséquent, d'une qualité de matériaux inférieure. Un projet de recherche financé par la BEI et mené par l'Institute of High Pressure Physics de l'Académie polonaise des sciences à Varsovie a permis d'étudier un procédé de croissance visant à obtenir du GaN d'une grande pureté et d'une qualité structurale élevée à l'aide de méthodes de cristallisation particulières qui utilisent la technique de croissance appelée HVPE (épitaxie en phase vapeur par la méthode aux hydrures).

Les travaux de recherche ont permis aux scientifiques d'obtenir par HVPE des cristaux de GaN de la plus grande pureté et de la meilleure qualité structurale au monde, tout en créant de nouvelles possibilités pour produire de grandes quantités de GaN de manière plus efficace. Gardons donc un œil sur ce site pour savoir ce qu'il en adviendra !




 Imprimer